Modifié le 03 novembre 2017

La quasi-totalité des habitants de Bondo (GR) ont pu rentrer chez eux

A l'exception de cinq personnes, tous les habitants de Bondo ont pu rentrer chez eux.
A l'exception de cinq personnes, tous les habitants de Bondo ont pu rentrer chez eux. [Gian Ehrenzeller - Keystone]
Deux mois et demi après les vastes éboulements qui ont touché les localités grisonnes de Bondo et Sottoponte, la "zone rouge" a été levée et 46 habitants supplémentaires ont pu rentrer chez eux.

Sur les 147 personnes évacuées après les éboulements, seules cinq ne peuvent pas encore passer la nuit dans leur domicile, ont indiqué vendredi les autorités de Bregaglia (GR), qui administrent les deux hameaux.

Seuls sept bâtiments à Bondo et Sottoponte (GR) restent interdits d'accès. Cinq résidents et les utilisateurs de deux résidences secondaires sont concernés. L'hôtel à Spino (GR) peut en revanche être rouvert.

Le 23 août, 3 millions de mètres cubes de roches se sont détachés du Piz Cengalo. Des coulées de boue ont dévasté Bondo, Sottoponte et Spino. Huit randonneurs sont portés disparus.

ats/boi

Publié le 03 novembre 2017 - Modifié le 03 novembre 2017