Modifié le 27 juin 2016

Le petit Paul, 12 ans, a été libéré par une unité spéciale en Allemagne

Le jeune Soleurois de 12 ans qui avait disparu a été retrouvé sain et sauf à Düsseldorf (Allemagne)
Le jeune Soleurois de 12 ans qui avait disparu a été retrouvé sain et sauf à Düsseldorf (Allemagne) 19h30 / 2 min. / le 26 juin 2016
Une semaine après sa disparition près de Soleure, le jeune Paul, 12 ans, a été retrouvé dans la nuit de samedi à dimanche dans un appartement de Düsseldorf, en Allemagne. Un homme de 35 ans a été arrêté.

Une unité spéciale a retrouvé le garçon dans un appartement de Düsseldorf en Allemagne, a annoncé la police allemande dimanche.

Un homme de 35 ans a été arrêté, en lien avec la disparition du jeune garçon, mais la police n'a donné aucun détail à son sujet à part qu'il n'a aucun lien de parenté avec l'enfant. Paul avait rencontré son "ravisseur" via un jeu pour enfants sur internet, auquel il a joué intensivement, ont révélé dimanche les autorités d'enquête soleuroises.

Contacts durant un mois sur internet

Paul a eu durant au moins un mois un contact avec cet inconnu. On ignore pour l'heure pourquoi et dans quelles circonstances cet homme s'est trouvé avec l'enfant. Au moment de l'arrestation, il se trouvait seul dans un appartement.

Les enquêteurs n'excluent pas une agression sexuelle, mais cela devra être éclairci par l'enquête en cours, a expliqué Urs Bartenschlager, le chef de la police criminelle soleuroise, dimanche devant les médias. La presse allemande affirme lundi que le jeune garçon aurait bel et bien été abusé sexuellement.

La police a donné l'assaut de l'appartement à 01h30 du matin. Le jeune garçon a été retrouvé sans blessures physiques et ses parents ont été conduits à Düsseldorf durant la nuit. Dès son retour en Suisse, la famille sera soutenue par des spécialistes.

Enquête approfondie

La police soleuroise mentionne une enquête "très approfondie" pour retrouver l'enfant, incluant des interrogatoires de son entourage et des recherches dans des lieux où il aurait pu se trouver.

Les autorités ont dû partir du principe que la vie de Paul était menacée, a poursuivi Urs Bartenschlager. Une vaste collaboration a été mise en place avec des partenaires nationaux et internationaux. L'Office fédéral de la police a aussi été engagé dans la commission spéciale. La police s'est également adressée au FBI, qui a éclairci certaines questions.

Paul avait disparu samedi dernier. La dernière trace laissée était son vélo, retrouvé près de l'église de Härkingen (SO), village voisin de Gunzgen (SO) où habite la famille du garçon. L'enquête avait révélé que le garçon avait quitté le domicile familial avec l'intention de ne plus y revenir.

>> Les explications de Daniel Favre, policier responsable de la prévention de la criminalité à Neuchâtel:

Jeune soleurois de 12 ans retrouvé à Düsseldorf après avoir disparu: les explications de Daniel Favre, resp. prévention criminalité de la police cantonale, à Neuchâtel
19h30 - Publié le 26 juin 2016

ats/kkub/jvia

Publié le 26 juin 2016 - Modifié le 27 juin 2016

"Interdire ces jeux ne sert à rien"

De nombreux éléments restent obscurs, a relevé le chef de la police criminelle Urs Bartenschlager. Ce cas montre toutefois de manière exemplaire le danger que représente l'internet. Même sur des jeux d'enfants inoffensifs, il n'y a pas que des joueurs inoffensifs. Ceux-ci s'inscrivent sous des noms fantaisistes.

"Interdire ces jeux ne sert à rien", selon Martin Beusse, directeur du Service de la prévention suisse de la criminalité, interrogé dans le 12h30. "C'est aux parents de se montrer vigilants".

>> Son interview:



En cas de doutes sur les activités en ligne des enfants, les parents peuvent consulter le site internet: pegi.ch.