Mise à jour le 25 novembre 2012

Interdiction du foulard islamique levée dans une école thurgovienne

Interdire le voile à l'école est discriminatoire, selon la Commission contre le racisme.
Pour le Tribunal administratif thurgovien, l'interdiction du foulard à l'école ne se justifie pas. [AFP]
Une école de Bürglen, dans le canton de Thurgovie, doit à nouveau autoriser le port du foulard islamique dans ses murs, suite à une décision du Tribunal administratif cantonal qui a désavoué le Département thurgovien de l'instruction publique.

Le Tribunal administratif du canton de Thurgovie a levé l'interdiction du foulard islamique décrétée dans une école à Bürglen. Les juges ont estimé qu'il n'existait pas de base légale suffisante pour une interdiction générale, peut-on lire dans l'arrêt publié par la NZZ am Sonntag.

Le tribunal a également considéré que cette mesure ne respectait pas le principe de proportionnalité. Il a ainsi désavoué le Département thurgovien de l'instruction publique. Ce dernier est dirigé par la conseillère d'Etat UDC Monika Knill. En automne 2011, il avait approuvé, en première instance, la décision de l'école de Bürglen.

Porter l'affaire au Tribunal fédéral

Au printemps 2011, l'école avait interdit à deux jeunes filles musulmanes venant d'Albanie le port du foulard islamique durant les heures d'enseignement. Sa direction avait estimé qu'il était contraire aux prescriptions scolaires sur l'habillement des élèves.

L'école ne veut cependant pas s'incliner et a décidé de porter l'affaire devant le Tribunal fédéral. "De cette manière, nous espérons avoir un éclaircissement définitif sur cette question", a déclaré à la SonntagsZeitung Rolf Gmünder, président de l'établissement.

ats/pym