Publié le 12 janvier 2018

Les cantons de Vaud, Valais et Berne face au risque de pénurie de sang

Un employé contrôle le sang donné par une volontaire à Berne.
Un employé contrôle le sang donné par une volontaire à Berne. [Gaëtan Bally - Keystone]
Avec les Fêtes de fin d'année et la grippe, les donneurs de sang sont moins nombreux en janvier. Le risque de pénurie est réel. Dans les cantons de Vaud, Valais et Berne, des spots appellent au don sur les radios locales.

"Habituellement, nous recevons 2000 dons par semaine, mais cette semaine nous en avons eu 500 de moins", confie dans le 19h30 de la RTS Heidrun Andreu-Ullrich, responsable médicale du centre de transfusion interrégionale des cantons de Vaud, Valais et Berne.

Tous les groupes sanguins sont concernés, mais certains stocks sont au plus bas: 0-, AB+ et AB-.

Les causes de cette pénurie? Les vacances et la grippe. "Il y a davantage de donneurs qui quittent le territoire en cette période de l'année et la grippe est particulièrement virulente cet hiver", précise Heidrun Andreu-Ullrich.

Vaud, Valais et Berne les plus touchés

Les cantons de Vaud, du Valais et de Berne sont les plus touchés par le risque de pénurie, alors que la situation est sous contrôle à Genève, Fribourg et dans l'Arc jurassien.

La pénurie de donneurs de sang en Suisse romande.
La pénurie de donneurs de sang en Suisse romande. [DR - RTS]

"Désormais, le défi est de reconstituer notre stock et de répondre à la demande des hôpitaux qui ont repris leurs activités d'opérations sélectives dès le 8 janvier", explique Joëlle Vuignier, directrice du centre de transfusion interrégionale.

En multipliant les appels, les centres espèrent sensibiliser un maximum de personnes. Les donneurs sont attendus dès lundi matin.

>> Développement dans le 19h30 vendredi sur RTSUn

Anne-Cathia Marchon/tmun

Publié le 12 janvier 2018