Modifié le 14 juillet 2017

Solution proposée dans le canton de Berne pour les itinérants étrangers

L'aire de repos de Wileroltigen (BE), le long de l'autoroute A1 à la frontière fribourgeoise. (Ici, photographiée lors de travaux en 2013)
L'aire de repos de Wileroltigen (BE), le long de l'autoroute A1 à la frontière fribourgeoise. (Ici, photographiée lors de travaux en 2013) [Google Street View]
Le canton de Berne a trouvé une solution pour accueillir les gens du voyage étrangers sur son territoire, a appris la RTS vendredi. Les autorités souhaitent créer une aire de transit dans la commune de Wileroltigen (BE).

L'aire de repos située dans la commune de Wileroltigen (BE), le long de l'autoroute A1 à la frontière fribourgeoise, pourrait devenir un lieu d'accueil pour les gens du voyage étrangers, selon une information de la RTS.

Le canton de Berne a jeté son dévolu sur cet endroit après le refus du Grand Conseil d'investir 9,3 millions de francs à Meinisberg, dans le Seeland. L'année dernière, les députés avaient balayé la proposition par 152 voix contre 1.

Meilleur emplacement

Les autorités bernoises proposent aujourd'hui une nouvelle solution, moins coûteuse et mieux située, à proximité des cantons de Fribourg et Neuchâtel. La commune de Wileroltigen doit être informée de la volonté d'installer les convois sur son territoire, et le Grand Conseil devra encore donner son aval concernant l'investissement nécessaire à l'aménagement du lieu.

Le Conseil exécutif bernois informera la population à la mi-août pour expliquer les enjeux d'un tel emplacement.

Toujours selon les informations de la RTS, les préfectures de Bienne et du Seeland sont, quant à elles, à la recherche de nouveaux emplacements temporaires pour les gens du voyage. Des solutions sont sur le point d'être trouvées.  

Coraline Pauchard/kkub

Publié le 14 juillet 2017 - Modifié le 14 juillet 2017