Bannière pour canton par canton sur la rentrée scolaire 2016.

Le point canton par canton

Publié le 12 août 2016 - Modifié le 28 août 2016

L'heure de la rentrée 2016 a sonné pour 1'348'000 écoliers et étudiants suisses

En 2016, ce sont 1'348'000 écoliers et étudiants suisses qui ont fait ou vont faire leur rentrée des classes.

Et comme chaque année, plusieurs conseillers d'Etat en charge de la Formation ou de l'Instruction publique ont fait le point de la situation dans leur canton et évoqué les réformes et les enjeux qui pourraient marquer l'année.

En 2016, intégration des migrants, questionnement sur la laïcité, accueil parascolaire, enseignement numérique ou encore droit à l'image feront notamment partie des enjeux du domaine de l'éducation. 

Passage en revue des faits marquants dans les cantons qui ont déjà fait leur présentation de rentrée ou dans lesquels les élèves ont déjà repris le chemin de l'école.

  • Jura
    Jura drapeau picto romand

    Les branches principales revalorisées 

    La direction du lycée cantonal à Porrentruy a pris des mesures en constatant deux chiffres inquiétants. Premièrement, malgré un bon taux de réussite, plus de la moitié des élèves n’obtiennent pas la moyenne en mathématiques.

     

    Universités et Ecoles polytechniques avaient tiré la sonnette d’alarme: les échecs jurassiens dus aux lacunes en mathématiques ont augmenté. De plus, deux tiers des notes insuffisantes des lycéens concernent les quatre branches principales.

    Berne n'a pas encore serré la vis

    Ainsi, dès cette rentrée, les élèves devront aussi avoir la moyenne entre les mathématiques, le français, l’allemand et l’option spécifique. En Suisse romande, le Jura est pratiquement le dernier à revaloriser les branches principales : seul le gymnase de la partie francophone du canton de Berne n’a pas encore serré la vis.

     

    >> Le sujet du 19h30:

    JU: les notes de maths, de français et d'allemand seront revalorisées
    19h30 - Publié le 24 août 2016

  • Vaud
    Vaud drapeau picto romand

    Le parascolaire se développe

    Avec des parents toujours plus éloignés de leur lieu de travail, l’accueil parascolaire devient une nécessité dans la plupart des cantons.  Genève est actuellement le seul qui propose un accueil universel, découlant de l’obligation légale d’assurer un service d’accueil à l’école primaire. Au total, 70% des petits Genevois fréquentent les structures parascolaires.

     

    Un grand chantier

     

    Les Vaudois, eux, ont plébiscité la journée continue des écoliers en votation en 2009. La loi devrait être entérinée d’ici à la fin de l’année et toutes les communes seront ainsi tenues de mettre en place des structures d’accueil d’ici à 2020.

     

    Mais la mise en place est titanesque. Actuellement, le taux de couverture du parascolaire vaudois est encore bas et souligne le clivage entre zones urbaines et rurales. Au total, on ne compte actuellement pas plus de 13 places pour 100 enfants dans le canton.

     

    >> L’installation d'une structure parascolaire à Valbroye (VD) dans le 19h30:

    VD: une nouvelle structure d'accueil parascolaire a été créée dans la Broye
    19h30 - Publié le 23 août 2016

    >> Les explications de Cynthia Gani au 19h30:

    Structure parascolaire: les explications de Cynthia Gani
    19h30 - Publié le 23 août 2016

    >> Couac à Yverdon-les-Bains, le sujet du 12h45:

    VD: trente familles d'Yverdon-les-Bains se plaignent de la fermeture d'une structure parascolaire
    12h45 - Publié le 24 août 2016

  • Suisse
    Suisse drapeau

    Effectifs et budgets: importantes variations selon les cantons

    Les enseignants zurichois et vaudois sont ceux qui chapeautent le plus d’élèves chacun, avec presque 18 enfants en moyenne par équivalent plein-temps, selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS) concernant l'école obligatoire. Genève les talonne avec 17,4 écoliers par enseignant. En revanche, on compte 12,2 élèves par enseignant dans le canton de Schaffhouse.

     

    La moyenne suisse est de 16,1 élèves par équivalent plein-temps. En Suisse romande, les cantons de Berne, Fribourg et du Jura se situent en dessous de ce seuil, à environ 15 élèves par enseignant, alors que Neuchâtel et le Valais approchent de 17.

     

     

    Budgets plus restreints en Suisse romande

    En termes de dépenses publiques par élève, c’est le canton de Bâle-Ville qui tient largement le haut du classement avec plus de 25'000 francs par écolier, suivi de Zurich (19'917) et de Thurgovie (19'115).

     

    Les cantons romands se situent plutôt dans la deuxième moitié du classement. Parmi eux, Genève a le plus grand budget par élève (15'973 francs). Le Valais (13'855) est le dernier romand, juste devant le Tessin (12'234) qui ferme la marche.

     

    En termes de dépenses salariales allouées aux enseignants par élève, les enseignants de Zoug, de Bâle-Ville ou d’Argovie sont les mieux rémunérés. Genevois, Fribourgeois et Tessinois sont les moins bien lotis.

     

  • Genève
    Genève drapeau picto romand GE

    Rappel des règles de la laïcité

    Dates de la rentrée: lundi 29 août

    Effectifs: 74'000 élèves (+956 par rapport à 2015) et 6800 enseignants (+352)

    Fait marquant: le Département de l'instruction publique (DIP) va distribuer aux enseignants et collaborateurs une brochure rappelant les règles et les principes de la laïcité dans le cadre scolaire.

    Le besoin de lignes directrices est venu du contexte international, mais aussi de quelques cas pratiques qui se sont posés à Genève, a expliqué la cheffe du DIP Anne Emery-Torracinta.

    Le document de 32 pages illustré par Zep rappelle les règles de l'école laïque genevoise, notamment que les signes religieux ostensibles sont interdits pour les enseignants, mais tolérés pour les élèves, qu'il n'y a aucune dispense de cours pour des motifs religieux et qu'un élève ne peut pas refuser d'interagir avec une enseignante.

    >> Lire: Une brochure rappelant la laïcité à l’école distribuée aux profs genevois

  • Neuchâtel
    Neuchâtel drapeau picto romand

    Le droit à l’image au programme des cours

    Chahuter son prof, cela a toujours existé. Mais aujourd’hui, la scène est parfois immortalisée. Dans le canton de Vaud, des élèves ont été sanctionnés pour avoir filmé leur enseignant à son insu, alors qu’ils le poussaient à bout. Leur vidéo a été diffusée sur l’application Periscope, qui permet de retransmettre en direct depuis son smartphone. Le phénomène, encore marginal, a déjà touché des enseignants ailleurs en Suisse romande.

     

    Miser sur la prévention

    La direction d’un établissement neuchâtelois a fait intervenir la police dans une classe. Pour éviter ce genre de cas, tous les départements romands de l’éducation misent sur la prévention, à l’heure où les smartphones sont de plus en plus nombreux dans les poches des écoliers.

     

    A Neuchâtel, par exemple, on parle de droit à l’image dans le cadre de la formation générale dès la 6 année Harmos.

     

    >> Le sujet du 19h30:

    Les cantons romands misent sur la prévention pour lutter contre les cas d’enseignants filmés à leur insu
    19h30 - Publié le 22 août 2016

  • Des conditions de vie très variables
    Vaud drapeau picto romand

    De la délicate rénovation des écoles

    Les élèves, vaudois en l'occurrence, ne sont pas logés à la même enseigne en matière de modernisation des bâtiments dans lesquels ils ont cours, en fonction des normes de sécurité et des mesures de protection du patrimoine.

    >> Le reportage et les explications:

    VD: certains écoliers se retrouvent dans des écoles vieillissantes, d'autres dans des bâtiments tous neufs
    Couleurs locales - Publié le 22 août 2016

  • Valais
    Valais drapeau picto romand

    Appel au retour du "par coeur"

    De l’école, il reste parfois comme des échos, des bribes de poèmes ou d’expressions apprises par cœur, de rares vestiges qui survivent au passage du temps.

     

    Le conseiller d'Etat valaisan Oskar Freysinger souhaite développer encore la mémoire des Valaisans. Dans ses dix thèses sur l'école, il appelle à réhabiliter la mémorisation.

    Changements minimes

    Pour cette rentrée, les changements proposés par le département sont toutefois minimes. Ils incluent par exemple un poème à réciter aux examens finaux.

     

    Or, pour Olivier Solioz, président de la Société pédagogique valaisanne, le retour du par coeur n'est pas une priorité. D'autant que la pratique existe toujours, seule la méthode est à changer. "Sur les moyens et sur les objectifs, on peut se dire qu’il y a d’autre moyens qui mènent à la connaissance", estime-t-il.

     

    >> Le sujet de Florence Vuistiner:

    Rentrée scolaire-VS: Oskar Freysinger veut d'avantage d'apprentissage «par cœur» à l’école
    19h30 - Publié le 21 août 2016

  • Fribourg
    Fribourg drapeau picto romand

    Deux dates de rentrée

    Dates de la rentrée: lundi 22 août et jeudi 25 août

    Effectifs: 45'935 élèves (+188 par rapport à 2015)

    Points marquants: comme chaque année, les enfants de plusieurs communes du district du Lac comme Chiètres, Champagny ou Ormey reprennent déjà le chemin de l'école le lundi 22 août, se rapprochant ainsi du calendrier scolaire bernois. Les autres recommencent le 25.

     

    Ce sont 17,85 classes supplémentaires qui ont été ouvertes cette année, ce qui a permis de maintenir une moyenne d'élèves par classe quasiment identique à celle de la rentrée 2015. Elle s'établit à 18,6 élèves pour l'école enfantine, 19,4 pour l'école primaire et 19,7 pour le cycle d'orientation.

  • Vaud
    Vaud drapeau picto romand

    Un meilleur accueil des migrants

    Date de la rentrée: lundi 22 août.

    Effectifs: 91'134 élèves (+966 par rapport à 2015) et 6633 enseignants

    Points marquants: Parmi les nouveautés mises en place cette année figure la création d'un pôle se concentrant sur la migration et l'accueil des jeunes allophones au sein de la direction de l'enseignement postobligatoire.

     

    Autrefois appelé l'OPTI, l'Ecole de la transition voit son secteur dédié à l'accueil doté de 200 places supplémentaires pour atteindre 428 jeunes.

     

    >> Les précisions d'Anne-Catherine Lyon:

    Les élèves vaudois font leur rentrée la semaine prochaine
    12h45 - Publié le 16 août 2016

     

    >> Les images de la rentrée vaudoise 2016 dans le 12h45:

    VD: les enseignants sont au rendez-vous pour accueillir près de 90'000 écoliers pour la rentrée scolaire
    12h45 - Publié le 22 août 2016

  • Valais
    Valais drapeau picto romand

    Recrutement des profs harmonisé

    Date de la rentrée: jeudi 18 août.

    Effectifs: 41'986 élèves (+628 par rapport à 2015) et 4000 enseignants.

    Points marquants: le recrutement du personnel enseignant est harmonisé dans toutes les écoles publiques du canton dès cette année. Le processus est identique à celui qui prévaut pour le personnel de la fonction publique.

     

    >> Lire: Rentrée marquée par un recrutement harmonisé des enseignants en Valais

  • Jura
    Jura drapeau picto romand

    Chantier de l'enseignement en cours

    Date de la rentrée: mardi 16 août

    Effectifs: 8118 élèves et plus de 900 enseignants.

    Faits marquants: pour l'obtention de la maturité gymnasiale, la moyenne est désormais calculée sur la base des notes obtenues sur l'ensemble de l'année scolaire. En outre, il est à nouveau possible de faire une maturité gymnasiale bilingue.

     

    La rentrée 2016-17 dans le Jura est surtout placée sous le signe de la réorganisation de l'enseignement et de ses structures, après un rapport qui a mis en évidence certaines carences.

     

    >> A écouter, les précisions de notre correspondant dans le Jura:

    Martial Courtet (PDC), ministre de la Formation, de la Culture et des Sports jurassien.
    Le 12h30 - Publié le 12 août 2016

  • Neuchâtel
    Neuchâtel drapeau picto romand

    Allemand précoce et grille des salaires

    Date de la rentrée: lundi 15 août.

    Effectifs: 20'274 élèves (-130 par rapport à 2015), 2114 enseignants et 1118 classes.

    Points marquants: l'allemand continuera à être enseigné de manière précoce - en immersion - dès la 1ère année et jusqu'en 7e. Cela concerne 510 élèves et 28 classes.

    Par ailleurs, la rénovation du cycle 3 se poursuit pour les élèves de 10e, qui suivront ainsi des cours à deux niveaux pour les branches principales (français, mathématiques, allemand, anglais et sciences de la nature).

     

    La rentrée scolaire neuchâteloise est en outre marquée par la consolidation des projets en cours, mais aussi par une grogne persistante des enseignants. Face à la nouvelle grille salariale, la mobilisation s'organise pour fin août.

     

    >> Les Neuchâtelois sont de retour à l'école:

    La rentrée scolaire a lieu dans le canton de Berne et de Neuchâtel
    12h45 - Publié le 15 août 2016

     

    >> Lire les infos: Grogne des enseignants neuchâtelois à l'heure de la rentrée scolaire

  • Berne
    Berne drapeau picto romand

    Elèves connectés

    Date de la rentrée: lundi 15 août

    Effectifs (francophones): 9542 élèves, environ 1000 enseignants et 478 classes.

    Faits marquants: l'Etat de Berne a recommandé aux écoles du canton d'installer le réseau local sans fil dans les écoles et de fournir des appareils mobiles aux élèves. Le canton considère en effet que l'utilisation des appareils et outils de travail numériques doit désormais être une compétence de base.

  • Le casse-tête des cantines scolaires

    Comment respecter les choix alimentaires

    Les cantines scolaires doivent respecter les choix alimentaires des enfants, qu'ils soient basés sur des motivations religieuses ou médicales.

    A Genève, certaines cuisines scolaires ont décidé de supprimer le cochon de leurs menus ; un choix qui ne plaît pas à tout le monde. Le canton de Vaud a refusé de faire ce choix.

    Les cantines scolaires doivent respecter les choix alimentaires des enfants
    19h30 - Publié le 26 août 2016

  • Enseignants romands inquiets

    La mise en garde du syndicat des enseignants

    En vue de la rentrée 2016-2017, le Syndicat des enseignants romands (SER) a mis en garde mi-août contre la surcharge et la fatigue des enseignants.

     

    Le SER s'inquiète des conséquences de cette situation pour les élèves. L'organisation, les entraves administratives et le manque de ressources menacent à terme la qualité de la formation, selon lui. Il souligne que la Suisse a le meilleur système éducatif du monde, mais que cela ne doit pas être au détriment des enseignants.

     

    >> Lire davantage: Les élèves victimes de l'épuisement des enseignants, selon un syndicat romand

  • Un matériel toujours plus sophistiqué

    Du pupitre aux tables high-tech

    Le matériel scolaire devient de plus en plus sophistiqué
    19h30 - Publié le 16 août 2016

  • Les maturités bilingues en plein boom

    Soupçons d'élitisme

    Alors que les maturités bilingues ont le vent en poupe en Suisse romande, leurs critères sélectifs font naître des soupçons d'élitisme et craindre un système de maturité à deux vitesses.

    >> Lire aussi En plein boom, les maturités bilingues rencontrent des soupçons d'élitisme

     

    >> L'interview d'Edmée Runtz-Christan, maître d'enseignement et de recherche à l'Université de Fribourg:

    Salle de classe au Gymnase de la Broye - Vaud
    Le Journal du matin - Publié le 19 août 2016