Modifié le 10 août 2018

L'ONU réclame une enquête après l'attaque d'un bus scolaire au Yémen

Des enfants soignés après l'attaque à Saada d'un bus scolaire.
Des enfants soignés après l'attaque à Saada d'un bus scolaire. [Naif Rahma - Reuters]
Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a appelé jeudi à une enquête "indépendante" sur la mort de 29 enfants dont le bus a été pris pour cible par la coalition menée par l'Arabie saoudite dans le nord du Yémen.

Au moins 29 enfants ont été tués dans une attaque de la coalition sous commandement saoudien, jeudi, contre leur bus sur un marché dans le nord du Yémen, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

>> Lire: Au moins 29 enfants tués dans un raid de la coalition saoudienne au Yémen

Le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres "appelle à une enquête rapide et indépendante" et exhorte toutes les parties à s'efforcer "d'épargner les civils (...) lors de la conduite d'opérations militaires", a indiqué Farhan Haq, un porte-parole onusien, dans un communiqué.

Une attaque légitime

La coalition a reconnu avoir mené une frappe aérienne qui a touché un bus mais soutient que celui-ci transportait des "combattants Houthis" utilisant des enfants comme boucliers humains.

"L'attaque qui s'est produite aujourd'hui dans la province de Saada est une opération militaire légitime contre des éléments qui ont (...) tiré la nuit dernière un missile contre la ville (saoudienne) de Jizane, faisant un mort et des blessés parmi les civils", a indiqué la coalition dans un communiqué.

>> Voir le reportage du 19h30 sur ce conflit oublié:

Yémen: depuis trois ans le pays est le théâtre d'une guerre qui s'enlise avec de graves conséquences humanitaires.
19h30 - Publié le 03 août 2018

agences/nn

Publié le 10 août 2018 - Modifié le 10 août 2018