Modifié le 11 juillet 2018

La néonazie allemande Beate Zschäpe condamnée à la prison à perpétuité

La néonazie allemande Beate Zschäpe après sa condamnation à la prison à perpétuité, le 11 juillet 2018 à Munich.
La néonazie allemande Beate Zschäpe condamnée à la prison à perpétuité Le 12h30 / 2 min. / le 11 juillet 2018
Beate Zschäpe, seule survivante d'un groupuscule néonazi, a été condamnée mercredi à la réclusion à perpétuité pour sa participation à une dizaine de meurtres racistes qui avaient profondément choqué l'Allemagne.

Le tribunal de Munich a également privé Beate Zschäpe de la possibilité de demander une libération conditionnelle au bout de quinze ans, en raison de la "gravité particulière" de sa "faute".

La quadragénaire est l'unique survivante d'un groupuscule baptisé "Clandestinité nationale-socialiste" (NSU), un trio qu'elle formait avec deux hommes retrouvés morts par balles par la police alors qu'elle venait les arrêter.

Série de dix meurtres

Beate Zschäpe était jugée depuis mai 2013 par un tribunal de Munich pour les meurtres de huit Turcs ou personnes d'origine turque, d'un Grec et d'une policière allemande, tués entre 2000 et 2007.

Dans son réquisitoire en septembre dernier, le représentant du Parquet fédéral avait écarté toute possibilité que l'accusée, qui niait sa participation aux crimes, puisse bénéficier d'une peine plus clémente.

>> Lire: Perpétuité requise contre la néonazie Beate Zschäpe en Allemagne

Cette affaire a profondément bouleversé l'Allemagne car le trio a pu être actif en toute impunité pendant des années.

afp/ptur

Publié le 11 juillet 2018 - Modifié le 11 juillet 2018