Publié le 13 juin 2018

Theresa May franchit l'écueil d'un vote délicat sur le Brexit

Theresa May à Londres, ce 13 juin 2018.
Theresa May à Londres, ce 13 juin 2018. [WILL OLIVER - EPA]
La Première ministre britannique, Theresa May, est parvenue mercredi à faire rejeter par la Chambre des communes le dernier des 15 amendements ajoutés par la Chambre des Lords au texte qui définit les modalités du Brexit.

Les députés ont soutenu la position du gouvernement qui entendait faire rejeter les dispositions susceptibles d'aller à l'encontre de sa feuille de route qui prévoit de quitter l'union douanière et le marché unique.

Theresa May était parvenue mardi à contrer une rébellion au Parlement, au prix d'un compromis qui accorde aux parlementaires plus de contrôle sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

Non à l'EEE

Mercredi, les parlementaires ont voté contre le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Espace économique européen qui offre un accès au marché unique aux pays qui acceptent les principes de la libre circulation des personnes, des biens, des services et des capitaux.

Le rejet de 14 des 15 amendements de la Chambre des Lords est une victoire majeure pour le gouvernement sur le projet de loi sur le Brexit, destiné à annuler la loi de 1972 par laquelle la Grande-Bretagne est devenue membre de ce qui s'appelait alors la Communauté économique européenne.

ats/pym

Publié le 13 juin 2018