Modifié le 17 mai 2018

Après Gaza, la brouille diplomatique entre la Turquie et Israël s'aggrave

L'ambassadeur d'Israël en Turquie Eitan Naeh (gauche) à l'aéroport d'Istanbul avant son vol de retour au pays, ce 16 mai 2018.
L'ambassadeur d'Israël en Turquie Eitan Naeh (gauche) à l'aéroport d'Istanbul avant son vol de retour au pays, ce 16 mai 2018. [Keystone]
L'ambassadeur d'Israël en Turquie a quitté le pays jeudi après avoir été sommé de partir provisoirement par Ankara, qui menace de sanctions diplomatiques l'Etat hébreu depuis le bain de sang à Gaza lundi.

L'ambassadeur Eitan Naeh a pris un avion pour Tel-Aviv à l'aéroport d'Istanbul où son départ a été filmé par des médias turcs. On le voit tirant une petite valise ou franchissant un portique de sécurité électrique comme n'importe quel autre passager.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a convoqué le chargé d'affaires turc en Israël pour protester contre le "traitement inapproprié" dont a été victime selon lui l'ambassadeur à l'aéroport à Istanbul.

Echange d'invectives

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a accusé Israël de "génocide". Il a aussi estimé que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu était à la tête d'un "Etat d'apartheid" et avait du "sang" de Palestiniens sur les mains.

Benjamin Netanyahu a de son côté affirmé qu'il n'avait pas de "leçons de morale" à recevoir du chef de l'Etat turc : "il ne fait aucun doute qu'il comprend parfaitement le terrorisme et les massacres", a-t-il déclaré dans un communiqué.

afp/pym

Publié le 16 mai 2018 - Modifié le 17 mai 2018