Modifié le 15 mai 2018

L'opposant russe Alexeï Navalny condamné à 30 jours de prison

Alexeï Navalny a à nouveau été condamné pour avoir manifesté contre Vladimir Poutine.
Alexeï Navalny a à nouveau été condamné pour avoir manifesté contre Vladimir Poutine. [Tatyana Makeyeva - Reuters]
Le principal opposant russe Alexeï Navalny a été condamné mardi à 30 jours de détention pour avoir organisé une manifestation non-autorisée et dispersée manu militari deux jours avant l'investiture de Vladimir Poutine.

Alexeï Navalny "est reconnu coupable en vertu de l'article 20.2 (sur l'organisation de manifestation non-autorisées) et condamné à 30 jours de rétention administrative", a indiqué le juge Dmitri Gordeïev, après environ cinq heures d'audience.

L'opposant, dont le procès a débuté le 8 mai avant d'être reporté d'une semaine, a également été condamné à 15 jours de détention, non cumulables avec la peine précédente, pour avoir "désobéi aux forces de l'ordre".

>> Lire: Alexeï Navalny et 1500 manifestants anti-Poutine arrêtés à Moscou

Premier opposant à Poutine

Opposant numéro un au régime et coutumier des procès, Alexeï Navalny, 41 ans, a multiplié ces derniers mois les manifestations pour faire pression sur le Kremlin, après avoir été déclaré inéligible à l'élection présidentielle du 18 mars, remportée par Vladimir Poutine.

L'opposant avait appelé le 5 mai ses partisans à sortir dans les rues et des milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes du pays.

agences/lan

Publié le 15 mai 2018 - Modifié le 15 mai 2018

Rappel des faits

Alexeï Navalny avait été interpellé à Moscou lors d'une manifestation émaillée de heurts entre ses partisans et des personnes en treillis qui scandaient des slogans pro-Kremlin. La police avait dispersé le rassemblement en employant la force.

En octobre, l'opposant avait été condamné à 20 jours de détention pour appels à des manifestations non autorisées.