Publié le 14 mars 2018

Un rapport déplore le peu de résultats de l'aide financière de l'UE à la Turquie

La Cour des comptes européenne déplore dans un rapport l'utilisation des fonds de pré-adhésion attribués par l'Union européenne à la Turquie.
La Cour des comptes européenne déplore dans un rapport l'utilisation des fonds de pré-adhésion attribués par l'Union européenne à la Turquie. [Reuters]
L'aide financière accordée par l'Union européenne à la Turquie dans le cadre de ses difficiles négociations d'adhésion n'ont eu pour l'heure qu'un effet limité, déplore la Cour des comptes européenne.

Pour la période allant de 2007 à 2020, l'UE a prévu une enveloppe totale de plus de neuf milliards d'euros pour aider la Turquie à s'aligner sur sa législation, au titre de "l'instrument d'aide de pré-adhésion".

Ce soutien financier a donné des résultats "dans les domaines où la volonté politique était plus forte, comme les douanes, l'emploi et la fiscalité", même s'ils risquent d'être compromis "par la difficulté de dépenser les fonds et par le recul des réformes", observe la Cour dans un rapport publié mercredi.

Choix discutables

Mais "le financement n'a pas permis de répondre de manière satisfaisante à certains besoins fondamentaux dans les secteurs de l'Etat de droit et de la gouvernance, où des réformes indispensables se font attendre", soulignent les auditeurs.

Les sommes dépensées n'ont en particulier pas suffisamment permis d'améliorer "l'indépendance et l'impartialité du système judiciaire, la lutte contre la grosse corruption et contre la criminalité organisée, ni la liberté de la presse".

afp/br

Publié le 14 mars 2018