Modifié le 14 mars 2018

Trump remplace Rex Tillerson par Mike Pompeo au département d'Etat

Etats-Unis: Trump éjecte Tillerson après leurs désaccords
Etats-Unis: Trump éjecte Tillerson après leurs désaccords 19h30 / 1 min. / le 13 mars 2018
Donald Trump a annoncé mardi dans un tweet matinal le départ de son chef de la diplomatie Rex Tillerson, remplacé par l'actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Mike Pompeo fera "un travail fantastique" à la tête de la diplomatie américaine, a ajouté le président, qui remercie Rex Tillerson pour son service.

Mike Pompeo prend la tête du département d'Etat quelques jours seulement après la spectaculaire annonce d'une rencontre au sommet, dont le lieu, la date et les autres modalités restent à déterminer, entre le président américain et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.

Un faucon sur la Corée du Nord

Le nouveau chef de la diplomatie américaine est considéré comme un "fidèle" par le président américain et fait figure de "faucon" sur la Corée du Nord. Il a minimisé l'importance des ingérences russes dans la campagne présidentielle de 2016, faisant valoir que Moscou a cherché à influencer la vie politique américaine depuis des décennies. Le mois dernier, il a jugé normal d'avoir reçu en janvier au siège de la CIA le chef des services de renseignement russes.

A l'image de Donald Trump, Mike Pompeo est très virulent à l'égard de l'Iran et favorable à la dénonciation de l'accord sur le nucléaire conclu entre Téhéran et les grandes puissances en 2015.

Il est par ailleurs favorable à la collecte par les agences de sécurité des données de communication des Américains.

>> Les explications de Philippe Revaz dans le 19h30:

Départ de Tillerson: l'analyse de Philippe Revaz
19h30 - Publié le 13 mars 2018

Désaccords sur l'Iran

Donald Trump souhaitait changer son équipe en vue des négociations avec la Corée du Nord, a indiqué un haut responsable américain pour expliquer la mise à l'écart de Rex Tillerson. Le président a par ailleurs évoqué des désaccords avec lui, notamment au sujet de l'Iran.

Rex Tillerson, ex-PDG de la compagnie pétrolière Exxon Mobil, avait pris la tête de la diplomatie américaine à l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche en janvier 2017. Il a annoncé mardi qu'il quittera son poste le 31 mars prochain et qu'il déléguait immédiatement toutes ses responsabilités à son numéro 2, John Sullivan.

Donald Trump a par ailleurs nommé Gina Haspel pour diriger l'agence de renseignements. C'est la première fois qu'une femme accède à ce poste.

Agences/pym

Publié le 13 mars 2018 - Modifié le 14 mars 2018

Gina Haspel, une figure controversée

Gina Haspel est certes la première femme nommée à la tête de la CIA, mais son passé pourrait compliquer sa tâche.

Elle avait été nommée en 2013 à la tête du Service national clandestin de la CIA, mais avait été remplacée après seulement quelques semaines, apparemment en raison de doutes sur sa responsabilité dans la mise en place de prisons secrètes à l'étranger où des méthodes comme la simulation de noyade étaient employées pour interroger les suspects.

Rex Tillerson ne saurait pas pourquoi il a été évincé

Rex Tillerson n'a pas parlé à Donald Trump avant d'être renvoyé mardi et il ne sait pas pourquoi il a été limogé, selon le sous-secrétaire d'État Steve Goldstein. Pour Conor Finnegan d'ABC News, Tillerson n'avait aucune intention de quitter son poste.

Selon un article du Washington Post, qui a annoncé le limogeage, le président a demandé au secrétaire d'Etat sortant de se retirer dès vendredi dernier.