Modifié le 03 janvier 2018

La Corée du Nord va rétablir le téléphone rouge entre les deux Corées

Le leader nord-coréen Kim Jong-Un lors de son allocution du Nouvel An.
La Corée du Nord va rétablir le téléphone rouge entre les deux Corées La Matinale / 2 min. / le 03 janvier 2018
La Corée du Nord a indiqué qu'elle allait rétablir le téléphone rouge intercoréen mercredi, nouvelle étape dans le dégel des relations entre les deux Corées. Donald Trump s'est lui vanté d'avoir un "plus gros" bouton nucléaire que Kim Jong-Un.

Les médias officiels de Corée du Nord ont "déclaré que le Nord rouvrirait le canal de communication avec le Sud à 15h30 (7h30, heure suisse) aujourd'hui", a dit Ri Son-Gwon, un porte-parole du ministère de l'Unification.

"Conformément à une décision du leadership, nous allons établir un contact rapproché avec la Corée du Sud de manière sincère et fidèle", a précisé Ri Son-Gwon, cité par l'agence sud-coréenne Yonhap. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a également "salué" le soutien apporté par Séoul à sa proposition de paix, a ajouté le chef du Comité nord-coréen pour la réunification pacifique de la Corée.

Discussions le 9 janvier

Kim Jong-Un s'est servi lundi de son adresse à la nation du Nouvel An pour avertir qu'il avait en permanence à sa portée le "bouton" atomique tout en tendant la main au Sud. Il a évoqué la possibilité de discussions et expliqué que Pyongyang pourrait participer aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang, en Corée du Sud.

En réponse, Séoul a proposé la tenue de pourparlers à haut niveau le 9 janvier à Panmunjom, village frontalier où fut signé le cessez-le-feu de la guerre de Corée (1950-53).

>> Lire aussi: La Corée du Sud propose à sa voisine du Nord de discuter le 9 janvier

afp/ta

Publié le 03 janvier 2018 - Modifié le 03 janvier 2018

Trump dit avoir un "plus gros" bouton nucléaire

Le président américain Donald Trump a d'abord réagi sur son compte Twitter en doutant des intentions du régime de Pyongyang. "Rocket man veut maintenant parler à la Corée du Sud pour la première fois. C'est peut-être une bonne nouvelle, peut-être pas. Nous verrons."

Toujours sur Twitter, Donald Trump a ensuite menacé la Corée du Nord en disant avoir un bouton nucléaire "plus gros et plus puissant" que celui de Kim Jong-Un.

L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley avait auparavant jugé que cette tentative de renouer le dialogue intercoréen ne constituait qu'un simple "rafistolage".