Modifié le 02 janvier 2018

Les Etats-Unis demandent des réunions d'urgence sur l'Iran à l'ONU

Nikki Haley, lors de son intervention à l'ONU.
Nikki Haley, lors de son intervention à l'ONU. [Mary Altaffer - Keystone]
L'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley a demandé mardi des "réunions d'urgence du Conseil de sécurité à New York et du Conseil des droits de l'Homme à Genève" pour discuter des troubles en Iran.

"Nous ne devons pas être silencieux. Le peuple d'Iran réclame sa liberté", a expliqué la diplomate américaine, sans pouvoir dire quand pourraient se tenir ces deux réunions.

L'ambassadrice, qui a rang de ministre aux Etats-Unis, a aussi rejeté avec force les affirmations des dirigeants iraniens, accusant des pays étrangers d'être derrière les manifestations qui secouent le pays depuis plusieurs jours.

"Nous savons tous que c'est archi-faux. Les manifestations sont complètement spontanées" et "il y en a pratiquement dans toutes les villes d'Iran", a-t-elle assuré.

Plus de 20 morts

"Les libertés inscrites dans la Charte des Nations unies sont attaquées en Iran" et "la communauté internationale a un rôle à jouer" à ce sujet a aussi affirmé Nikki Haley, en justifiant sa demande de réunions d'urgence à l'ONU.

Au total, 21 personnes ont été tuées depuis le début, le 28 décembre, de rassemblements contre les difficultés économiques et le pouvoir, qui se sont rapidement propagés à l'ensemble de l'Iran.

agences/kg

Publié le 02 janvier 2018 - Modifié le 02 janvier 2018

Emmanuel Macron appelle le président Rohani à la retenue

Le président français Emmanuel Macron a appelé mardi son homologue Hassan Rohani à "la retenue" et à "l'apaisement" en Iran.

Lors d'un échange téléphonique prévu avant les manifestations de ces derniers jours, le chef de l'Etat a exprimé "sa préoccupation face au nombre de victimes" des manifestations, indique un communiqué de l'Elysée. Cet appel a permis à Emmanuel Macron "d'encourager son homologue à la retenue et l'apaisement".