Modifié mardi à 15:23

LafargeHolcim perquisitionné pour financement indirect du terrorisme

Les bureaux du groupe LafargeHolcim à Paris.
Les bureaux du groupe LafargeHolcim à Paris. [EPA/YOAN VALAT - Keystone]
Les bureaux du cimentier suisse LafargeHolcim à Paris ont été perquisitionnés mardi, de même qu'une filiale à Bruxelles, a appris la RTS. L'opération est liée à une enquête pour financement indirect des groupes armés en Syrie.

Le directeur de la sûreté de LafargeHolcim a également été placé en garde à vue, a encore appris la RTS. Le cimentier est mis en cause pour avoir indirectement financé des groupes armés en Syrie, dont l'organisation terroriste Etat islamique (EI).

Selon France Inter, l'opération est menée par le Service national de douane judiciaire et des perquisitions ont été effectuées chez plusieurs cadres du groupe.

Pour les besoins de la même enquête, une perquisition a été menée mardi par la police fédérale belge dans une filiale du cimentier à Bruxelles.

Ces centaines de milliers d'euros

Une information judiciaire, ouverte le 9 juin en France, vise notamment les chefs de "financement d'entreprise terroriste" et de "mise en danger de la vie d'autrui". Cette enquête a été confiée à deux juges d'instruction du pôle financier et à un magistrat instructeur du pôle antiterroriste.

L'enquête doit déterminer les liens qu'a pu entretenir le géant du ciment avec plusieurs groupes en Syrie, dont l'organisation djihadiste EI, pour continuer à faire fonctionner la cimenterie de Jalabiya (nord), rachetée en 2007 et rénovée pour 680 millions de dollars. L'EI s'était finalement emparé du site en septembre 2014.

En mars 2017, l'entreprise a reconnu avoir versé de l'argent à différents groupes armés, alors que l'affaire avait été révélée par la presse française en juin 2016. Au total, le cimentier aurait versé plusieurs centaines de milliers d'euros entre 2013 et 2014.

>> Le résumé de l'affaire après la démission du directeur général en avril 2017:

Lafarge-Holcim: embourbé dans le scandale syrien, Olsen s'en va
19h30 - Publié le 24 avril 2017

>> Lire aussi: Le directeur général de LafargeHolcim Eric Olsen va quitter ses fonctions

Sujet traité dans les journaux TV et radio du 12h45 et du 12h30

cab

Publié mardi à 13:59 - Modifié mardi à 15:23