Modifié lundi à 14:24

Des élus tentent d'empêcher une prière de rue musulmane près de Paris

La présidente du Conseil régional d'Ile-de-France Valérie Pécresse (avec le manteau orange) mène une manifestation contre la prière de rue.
La présidente du Conseil régional d'Ile-de-France Valérie Pécresse (avec le manteau orange) mène une manifestation contre la prière de rue. [AFP]
Rassemblés derrière une banderole proclamant "Stop aux prières de rue illégales", une centaine d'élus ont tenté vendredi dans la banlieue parisienne d'empêcher des musulmans de faire leur prière dans la rue.

"L'espace public ne peut pas être accaparé de manière irrégulière", a déclaré à la presse Valérie Pécresse, la présidente LR (opposition de droite) de la Région Ile-de-France, présente au rassemblement organisé à l'appel du maire LR de Clichy Rémi Muzeau.

Les prières de rue de fidèles musulmans en mal de mosquée font régulièrement l'objet de vives polémiques en France.

Rassemblement de 200 fidèles

Rassemblés derrière une banderole proclamant "Stop aux prières de rue illégales", maires, parlementaires, conseillers municipaux et régionaux LR, UDI (centre-droit) et MoDem (centre), venus pour beaucoup de région parisienne, sont sortis de la mairie pour aller au devant de quelque 200 fidèles rassemblés dans une rue piétonne pour la prière, comme tous les vendredis depuis presque neuf mois.

Ils protestent ainsi contre la fermeture en mars de leur lieu de culte en centre-ville, accusant le maire de la ville de ne pas vouloir leur octroyer de terrain pour construire un nouveau lieu de culte.

afp/hend

Publié le 10 novembre 2017 - Modifié lundi à 14:24