Modifié le 10 novembre 2017

Cellule spéciale créée pour enquêter sur le harcèlement sexuel à Hollywood

Harvey Weinstein, sur le tapis rouge des Golden Globes, en janvier 2016 à Beverly Hills.
Environ 80 femmes, dont des stars comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie et Lea Seydoux, accusent le producteur Harvey Weinstein de harcèlement, agression sexuelle et parfois viol. [EPA/PAUL BUCK]
La procureure de Los Angeles a créé une cellule spéciale pour examiner la déferlante d'accusations d'abus sexuels contre une série de grands noms d'Hollywood. Mais aucune poursuite pénale n'a encore été lancée.

Lackie Lacey a annoncé jeudi dans un communiqué être "en contact avec la police de Los Angeles et de Beverly Hills", qui ont ouvert des enquêtes sur le producteur Harvey Weinstein, le cinéaste James Toback et l'acteur Ed Westwick, entre autres.

Plusieurs médias ont rapporté mardi que le procureur de Manhattan s'apprêtait de son côté à présenter à un grand jury les éléments à charge concernant Harvey Weinstein, en vue d'une possible inculpation liée aux accusations de viol portées par l'actrice new-yorkaise Paz de la Huerta.

La déferlante

Depuis les révélations contre le magnat déchu Harvey Weinstein, accusé par plus de 100 femmes de harcèlement, agressions sexuelles et viols, toute une série d'hommes ont été accusés à leur tour d'abus sexuels.

La procureure de Los Angeles a créé une cellule spéciale pour examiner la déferlante d'accusations d'abus sexuels contre une série de grands noms

ats/cpi

Publié le 10 novembre 2017 - Modifié le 10 novembre 2017