Modifié jeudi à 23:02

Un attentat visant des déplacés dans le nord-est de la Syrie fait 50 morts

Des chars de l'armée syrienne lors de combats le 11 octobre près de Daïr az Zour, lieu de l'attentat.
Des chars de l'armée syrienne lors de combats le 11 octobre près de Deir Ezzor, lieu de l'attentat. [AFP]
Au moins cinquante personnes ont été tuées jeudi dans un attentat à la voiture piégée revendiqué par le groupe Etat islamique, dans le nord-est de la Syrie, rapporte le Croissant Rouge kurde.

Trois voitures piégées ont été utilisées par les djihadistes de l'organisation terroriste.

Les attentats, qui ont également fait de nombreux blessés, se sont produits à Abou Fas, aux confins des provinces de Deir Ezzor et Hassaké, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

Un premier bilan faisait état de 18 morts avant d'atteindre au moins 50 victimes.

La police paramilitaire kurde aussi touchée

Les attaques ont touché des gens ayant fui les combats dans la ville de Deir Ezzor même, ainsi que des membres des Asayish, la police paramilitaire kurde.

La télévision d'Etat syrienne a rapporté que ces attentats avaient fait des dizaines de morts sans fournir de bilan précis.

agences/sey

Publié jeudi à 22:54 - Modifié jeudi à 23:02