Modifié le 03 octobre 2017

Quatre bonbonnes de gaz piégées ont été découvertes à Paris

Des officiers de police sur le Trocadero. [image d'illustration]
Des officiers de police sur le Trocadero. [image d'illustration] [Francois Mori - Keystone]
Le parquet de Paris a ouvert une enquête antiterroriste après la découverte dans la nuit de vendredi à samedi de quatre bonbonnes de gaz et d'un dispositif de mise en feu, a-t-on appris lundi de sources proches de l'enquête.

La police a découvert deux bonbonnes de gaz dans le hall d'un immeuble de l'ouest de la capitale, et deux autres sur le trottoir, ont indiqué ces sources qui confirmaient une information de l'hebdomadaire Le Point. Les enquêteurs ont retrouvé la présence d'hydrocarbures autour de bonbonnes ainsi qu'un téléphone portable avec des fils aux extrémités, s'apparentant à "un dispositif de mise à feu", ont précisé ces deux sources.

Un riverain a donné l'alerte vers 04h30 du matin, en voyant les bonbonnes de gaz à l'entrée de son immeuble, indique Le Point.

Cinq interpellations

Cinq personnes ont été interpellées en lien avec cette enquête. L'une d'elle était fichée pour radicalisation, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb mardi sur France Inter.

>> Lire aussi "Le niveau de la menace en France est extrêmement important"

afp/reuters/jc/duva

Publié le 02 octobre 2017 - Modifié le 03 octobre 2017