Modifié le 25 septembre 2017

La Corée du Nord menace d'abattre des avions de combat américains

Des avions de l'armée états-unienne sur la base aérienne de Pyeongtaek, en Corée du Sud (image d'illustration).
Des avions de l'armée états-unienne sur la base aérienne de Pyeongtaek, en Corée du Sud (image d'illustration). [Kim Hong-Ji - REUTERS]
La Corée du Nord se réserve le droit d'abattre des bombardiers stratégiques américains même s'ils ne sont pas dans son espace aérien, a annoncé lundi le ministre nord-coréen des Affaires étrangères.

Le chef de la diplomatie nord-coréenne, Ri Yong Ho, s'exprimait devant des journalistes à New York, où il participe à l'Assemblée générale annuelle des Nations unies.

Samedi, des bombardiers américains avaient volé près des côtes nord-coréennes pour envoyer un "message clair" à Pyongyang, selon le Pentagone.

>> Lire aussi: Des bombardiers US en démonstration de force au large de la Corée du Nord

"Déclaration de guerre"

Ces survols ainsi que l'escalade verbale envers la Corée du Nord de la part du président américain Donald Trump représentent une "déclaration de guerre", a ajouté le ministre nord-coréen des Affaires étrangères.

"Puisque les Etats-Unis ont déclaré la guerre à notre pays, nous avons le droit de prendre des mesures de riposte, y compris le droit d'abattre les bombardiers stratégiques américains même s'ils ne sont pas dans l'espace aérien de notre pays", a-t-il précisé.

"Le monde entier devra se souvenir clairement que ce sont les Etats-Unis qui ont été les premiers à déclarer la guerre à notre pays", a ajouté le chef de la diplomatie nord-coréenne.

rens avec agences

Publié le 25 septembre 2017 - Modifié le 25 septembre 2017

Propos "absurdes"

La Maison Blanche a vivement rejeté lundi les accusations de Pyongyang selon lesquelles Donald Trump aurait, par ses propos, "déclaré la guerre" à la Corée du Nord, les qualifiant d'"absurdes".