Modifié le 26 septembre 2017

Harris Media, l'agence qui a oeuvré au succès de l'AfD en Allemagne

On nous dit rien! (vidéo) - Une petite agence de communication américaine derrière le succès de l'AfD
On nous dit rien! (vidéo) - Une petite agence de communication américaine derrière le succès de l'AfD La Matinale / 3 min. / le 25 septembre 2017
Après avoir oeuvré pour Donald Trump ou le Brexit, l'agence de communication américaine Harris Media a contribué à la percée du parti nationaliste Alternative für Deutschland (AfD) lors des législatives allemandes dimanche.

En moins de deux ans, Harris Media a réussi à se tailler une réputation mondiale. L'agence, qui compte moins de 50 employés, n'a qu'un bureau, à Austin au Texas.

Pourtant, son influence est énorme: elle a contribué notamment à la victoire de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, à celle du Brexit en Grande-Bretagne et à celle du parti de droite conservatrice Likoud en Israël. Et si l'AfD a réussi à faire une percée dimanche aux législatives allemandes (12,6% des voix), c'est en partie grâce à cette agence.

>> Lire aussi: La codirigeante du parti nationaliste AfD ne veut pas siéger au Bundestag

Spécialiste des clients conservateurs

La société ne travaille que pour des partis ou des personnalités de la droite dure. Son fondateur Vincent Harris est lui-même un chrétien conservateur, dont la grande spécialité sont les vidéos-chocs.

Vincent Harris n'a pas 30 ans, et ses collaborateurs ont tous la vingtaine. Leur grande force est de maîtriser à la perfection les codes de la communication digitale, raison pour laquelle l'AfD les a recrutés pour sa dernière campagne.

Contourner les médias traditionnels

Le parti a en effet rapidement réalisé qu'il n'allait pas vraiment pouvoir compter sur les médias traditionnels pour relayer ses slogans et ses visuels anti-immigration et anti-islam. Il a par conséquent choisi de mener campagne, en grande partie, sur internet.

Après la prise de contact par le parti avec Harris Media, trois collaborateurs de l'agence ont travaillé pendant des mois dans les locaux de l'AfD à Berlin. Ils ont produit une série de visuels, de graphiques, de vidéos, tournant tous autour de la même idée très simple: la politique migratoire de Merkel favorise le terrorisme.

A titre d'exemple, une image montrant des traces de pneu, et des taches de sang, où chacune des traces correspond à un attentat à la voiture-bélier commis en Europe au cours des 12 derniers mois. L'image est surmontée par ce slogan: "Voilà les traces que la chancelière cosmopolite laisse à travers l'Europe."

Décalage culturel

Pour la diffusion, l'agence a conclu des contrats avec Google, Facebook et Twitter afin que ces contenus obtiennent un maximum d'écho. Grâce à un financement important, les slogans et les visuels de l'AfD ont largement circulé sur internet, alors qu'ils étaient assez peu visibles dans les médias classiques.

Si l'AfD est redevable à l'agence pour son bon score dans les urnes, certains, au sein du parti, jugent toutefois son style trop agressif, trop radical, trop peu conforme à l'esprit de modération qu'apprécient généralement les Allemands.

>> Revivre les élections législatives allemandes: Le bloc CDU-CSU d'Angela Merkel remporte les législatives allemandes

Renaud Malik/kkub

Publié le 25 septembre 2017 - Modifié le 26 septembre 2017