Publié jeudi à 17:56

La justice monégasque ébranlée par des révélations sur Dmitri Rybolovlev

Dmitri Rybolovlev (à gauche) et le prince Albert II de Monaco (à droite).
Dmitri Rybolovlev (à gauche) et le prince Albert II de Monaco (à droite). [Claude Paris - AP/Keystone]
Le palais princier de Monaco a annoncé jeudi la démission d'un responsable de la cité-Etat, mis en cause par des révélations du Monde sur des relations potentiellement troubles entre la justice et le milliardaire Dmitri Rybolovlev.

Dans un communiqué, le prince Albert II dit accepter la décision du directeur des services judiciaires de la cité-Etat de faire valoir ses droits à la retraite et "salue cette décision qui honore ce haut serviteur de l'Etat".

Le Monde a fait état jeudi de centaines de SMS, aux mains de la justice monégasque, qui prouveraient les accointances entre Dmitri Rybolovlev, propriétaire de l'AS Monaco, et de hauts responsables au sein de la police et de la justice.

"Un atout maître"

"Dmitri Rybolovlev dispose d'un atout maître: le directeur des services judiciaires, Philippe Narmino, pour ainsi dire le ministre de la Justice de la Principauté. Lui et son épouse, Christine, entretiennent les meilleures relations du monde avec 'Rybo' et son entourage", écrit par exemple le journal.

Grâce à ce réseau, entretenu grâce à des cadeaux et des séjours offerts, le milliardaire russe aurait tenté d'influer la justice en sa faveur, toujours selon Le Monde.

reuters/tmun

Publié jeudi à 17:56

Déclaration du directeur des services judiciaires

"Les mises en cause personnelles dont je fais l'objet et les attaques répétées subies par l'institution judiciaire ne me permettent plus d'assurer convenablement (mes fonctions)", a déclaré Philippe Narmino dans un communiqué cité par le journal Monaco-Matin sur son site internet.

"Dans le cadre de la campagne médiatique actuelle de nature à perturber le cours normal de la justice et à tenter de la discréditer, le prince souverain réaffirme sa confiance dans les institutions judiciaire", a indiqué de son côté le palais princier.