Modifié le 14 septembre 2017

Le bilan de l'ouragan Irma s'alourdit à 28 morts en Floride

Vues aériennes des dégâts d'Irma en Floride
Vues aériennes des dégâts d'Irma en Floride L'actu en vidéo / 1 min. / le 13 septembre 2017
Le bilan du passage de l'ouragan Irma sur la Floride continue de s'alourdir. Seize décès supplémentaires ont été signalés à Miami, portant le total à 36 décès aux Etats-Unis, dont 28 dans ce seul Etat.

Huit personnes âgées d'une maison de retraite de Floride sont mortes, vraisemblablement en raison de l'absence d'air conditionné trois jours après le passage d'Irma qui a laissé des millions de personnes sans électricité.

Les quelque 115 pensionnaires de la maison de retraite ont immédiatement été évacués, certains, souffrant de déshydratation ou détresse respiratoire, vers l'hôpital le plus proche.

Onze morts dans le comté de Monroe et à Orlando

Dans le comté de Monroe, qui englobe l'archipel des Keys, un chapelet d'îles à la pointe sud de la Floride, particulièrement exposé à l'ouragan, les autorités ont fait état de huit morts et 40 blessés.

A Orlando, plus au nord, trois personnes, dont deux adolescents de 13 et 16 ans, ont péri asphyxiées dans une maison où un générateur portable avait été laissé en marche.

Visite de Donald Trump jeudi

Plus tôt, le président américain Donald Trump avait annoncé qu'il se rendrait jeudi en Floride pour constater l'ampleur des dommages, accompagné de son épouse Melania.

L'ouragan Irma, le plus puissant jamais mesuré dans l'Atlantique, a été le plus destructeur dans les Caraïbes.

agences/ctr/hend

Publié le 13 septembre 2017 - Modifié le 14 septembre 2017

Emmanuel Macron prolonge son séjour

Dans les Antilles françaises, où le passage dévastateur d'Irma a fait au moins onze morts et sa provoqué des dégâts matériels là aussi considérables, la priorité est à la reconstruction et au retour à la normale dans les meilleurs délais.

Après Saint-Martin mardi, le président français Emmanuel Macron s'est rendu mercredi au chevet de Saint-Barthélemy avec là encore pour priorité affichée le "retour à la normale" pour les deux îles. Le chef de l'Etat est arrivé en hélicoptère à Saint-Barthélemy, un peu moins dévastée que sa voisine Saint-Martin, mais frappée aussi par le manque d'eau et d'électricité.

Il a notamment annoncé qu'un mécanisme d'aide financière d'urgence serait mis en place "d'ici lundi prochain" pour les sinistrés "qui ont tout perdu" et les habitants au chômage technique.