Publié le 12 août 2017

Les FARC préparent une grande opération de déminage en Colombie

Un membre des FARC tenant un drapeau pacifique (image d'illustration).
Un membre des FARC tenant un drapeau pacifique (image d'illustration). [Jaime Saldarriaga - Reuters]
Les FARC prévoient qu'un millier de leurs ex-guérilleros participent au déminage de la Colombie, pays du monde le plus affecté par ce fléau après l'Afghanistan, ont annoncé leurs chefs vendredi.

L'ancienne guérilla, qui a signé un accord de paix historique après plus d'un demi-siècle de confrontation armée, prépare sa reconversion en parti politique. Elle entend développer divers projets créateurs d'emplois pour ses ex-combattants, dont le déminage.

"Nous aspirons à avoir jusqu'à 1000, 1200 membres de l'organisation" affectés à l'élimination des mines anti-personnel, a déclaré Pastor Alape, l'un des chefs des FARC.

Plus de 11'000 victimes de mines

Les anciens guérilleros chargés du déminage pourront recevoir des salaires allant de 400 à 1000 dollars. Quelque 7000 ex-rebelles sont regroupés dans 26 zones où ils ont remis leurs armes, sous la supervision de l'ONU, et préparent leur retour à la vie civile.

Depuis 1990, les mines antipersonnel ont fait plus de 11'000 victimes en Colombie, dont environ 2000 morts, selon un rapport du Centre national de mémoire historique.

ats/hend

Publié le 12 août 2017