Modifié le 06 août 2017

Le navire anti-migrants C-Star a suivi un bateau d'une ONG au large de la Libye

Le C-Star lorsqu'il était immobilisé fin juillet 2017 dans le port de Famagouste, dans la partie turque de l'île de Chypre.
Le C-Star lorsqu'il était immobilisé fin juillet 2017 dans le port de Famagouste, dans la partie turque de l'île de Chypre. [AP - Keystone]
Le C-Star, un navire anti-migrants transportant des militants européens d'extrême droite, a brièvement suivi samedi au large de la Libye le bateau d'une ONG en mission de secours aux migrants, où se trouvait un journaliste de l'AFP.

Le navire de 40 mètres loué par le groupe d'extrême droite "Génération identitaire" était arrivé samedi au large de la Libye.

Dans la journée, le bateau a suivi parfois à seulement quelques centaines de mètres le navire Aquarius, affrété par les ONG françaises SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF). Les deux navires se trouvaient à une vingtaine de miles nautiques des côtes libyennes, à l'est de la capitale Tripoli.

En route vers la Tunisie

Le C-Star, dont les occupants accusent les ONG de favoriser l'immigration clandestine vers l'Europe et se proposent de repousser les embarcations de migrants en direction des côtes, fait désormais route vers la Tunisie, où il est attendu de pied ferme (voir encadré).

Les bâtiments affrétés par les ONG ont aidé environ un tiers des quelque 100'000 personnes secourues cette année au large de la Libye et convoyées vers l'Italie.

afp/nr

Publié le 06 août 2017 - Modifié le 06 août 2017

Pêcheurs tunisiens mobilisés

Des pêcheurs tunisiens se sont mobilisés dimanche dans le port de Zarzis, dans le sud-est de la Tunisie, pour "dire non" à un éventuel accostage du C-Star. En cas d'approche du navire vers le port, "nous allons fermer le canal qui sert au ravitaillement. C'est la moindre des choses vu ce qui se passe en Méditerranée, la mort de musulmans et d'Africains" en mer, a indiqué à l'AFP le président de l'Association des marins pêcheurs de la région.

Vendredi, l'ONG Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) s'était dite opposée à ce que le C-Star "accoste dans les ports tunisiens". Elle avait a appelé "le gouvernement à ne pas coopérer avec son équipage raciste et dangereux".