Modifié le 17 juillet 2017

La Corée du Sud propose à Pyongyang de nouvelles discussions militaires

Renouer le dialogue avec Pyongyang est plus nécessaire que jamais pour endiguer son programme nucléaire et d'armement, a estimé récemment le président sud-coréen Moon Jae-in.
Renouer le dialogue avec Pyongyang est plus nécessaire que jamais pour endiguer son programme nucléaire et d'armement, a estimé récemment le président sud-coréen Moon Jae-in. [Ahn Young-joon - Keystone]
La Corée du Sud désire renouer le 21 juillet le dialogue avec la Corée du Nord pour désarmorcer la tension de plus en plus vive suite à la série d'essais de missiles effectués par le régime communiste.

La Corée du Sud a proposé à la Corée du Nord des discussions militaires, inédites depuis 2015, et un arrêt des activités hostiles à proximité de la frontière entre les deux Corées, a annoncé lundi le vice-ministre de la Défense.

"Nous sollicitons des discussions militaires avec le Nord le 21 juillet à Tongilgak pour mettre fin aux activités hostiles qui augmentent la tension militaire à la ligne de démarcation militaire", a déclaré Suh Choo-suk lors d'une conférence de presse.

Dialogue "plus nécessaire que jamais"

Tongilgak est un bâtiment nord-coréen situé à Panmunjom, à environ 500 mètres de la frontière intercoréenne, qui a abrité les précédents pourparlers entre les deux pays, notamment les dernières discussions de décembre 2015.

L'annonce intervient dix jours après les propos du président sud-coréen Moon Jae-in, qui a estimé qu'un dialogue avec Pyongyang était plus nécessaire que jamais pour endiguer son programme nucléaire et d'armement.

reuters/nn

Publié le 17 juillet 2017 - Modifié le 17 juillet 2017