Le second tour des élections législatives en France.

Le suivi en direct

Publié le 18 juin 2017 - Modifié le 19 juin 2017

Le parti d'Emmanuel Macron obtient la majorité absolue aux législatives françaises

- Le raz-de-marée annoncé en faveur du parti d’Emmanuel Macron, La République en marche, se confirme. Le mouvement récolte 306 sièges et le Modem de François Bayrou 42 sur les 577 à l'Assemblée nationale lors du second tour des élections législatives de dimanche.

- Les Républicains obtiennent 113 députés et leurs alliés centristes/divers droite 24 , le PS (avec ses alliés) et La France insoumise respectivement 43 et 17 sièges. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon pourrait ainsi, grâce à une alliance avec le Parti communiste, créer un groupe parlementaire. Le Front national obtient 8 sièges.

- Ce scrutin a été marqué par une très forte abstention (56,83%), encore davantage qu'au premier tour, le 11 juin (51,3%).

- La présidente du Front national Marine Le Pen, le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon ou encore les ministres du gouvernement Macron Christophe Castaner, Bruno Le Maire et Richard Ferrand ont obtenu des sièges à l'Assemblée nationale.

- L'ancien Premier ministre Manuel Valls a sauvé son siège dans l'Essonne "pour 139 voix", mais son adversaire de La France insoumise Farida Amrani revendique également la victoire.

Suivi assuré par Jessica Vial et Feriel Mestiri

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 23h49

    La carte détaillée des résultats

    Retrouvez les résultats définitifs des élections législatives françaises au niveau des circonscriptions. Comparez-les avec les résultats du premier tour, ainsi qu'avec ceux de 2012.

     

  • 23h35

    Les personnalités de La République en marche, élues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été élues:

     

    - Bruno Le Maire, ministre de l'Economie , Eure

    - Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, Finistère

    - Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, Alpes-de-Haute-Provence

    - François de Rugy, vice-président de l'Assemblée nationale, Loire-Atlantique

    - Barbara Pompili, ancienne secrétaire d'Etat à la biodiversité, Somme

  • 23h32

    Les personnalités de La France insoumise, élues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été élues:

     

    - Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, Bouches-du-Rhône

    - Alexis Corbiere, porte-parole de la France insoumise, Seine-Saint-Denis

    - François Ruffin, cinéaste et journaliste, qui se présentait sous la quadruple étiquette Parti communiste, La France insoumise, Europe écologie-Les Verts et Ensemble, dans la Somme

     

  • 23h30

    Les personnalités du Parti socialiste, élues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été élues:

     

    - Stéphane Le Foll, ancien ministre de l'Agriculture, Sarthe

    - Olivier Faure, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Seine-et-Marne

    - Ericka Bareigts, ancienne ministre des Outre-mer, La Réunion

  • 23h28

    Les personnalités des Républicains, élues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été élues:

     

    - Eric Ciotti, président du conseil départemental des Alpes-maritimes, Alpes-Maritimes

    - Eric Woerth, ancien ministre du Budget, Oise

    - Christian Jacob, président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, Seine-et-Marne

    - Thierry Solere, ancien président du comité d'organisation de la primaire de la droite, Hauts-de-Seine

  • 23h25

    Les personnalités du Front national, élues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été élues:

     

    - Marine Le Pen, présidente du Front national, Pas-de-Calais

    - Gilbert Collard, ancien avocat, Gard

    - Emmanuelle Ménard, épouse du maire de Béziers Robert Ménard, Hérault

    - Louis Aliot, vice-président du Front national, Pyrénées-Orientales

  • 23h20

    Les personnalités des autres partis, élues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été élues:

     

    - Jean Lassalle (Résistons !), ancien candidat à l'élection présidentielle, Pyrénées-Atlantiques

    - Annick Girardin (Parti radical de gauche), ministre des Outre-Mer, Saint-Pierre et Miquelon

    - Philippe Vigier (Union des démocrates et indépendants), président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, Eure-et-Loir

    - André Chassaigne (Parti communiste français), chef de file des députés communistes, Puy-de-Dôme

    - Sylvia Pinel (Parti radical de gauche), ancienne ministre du Logement, Tarn-et-Garonne

    - Jean-Christophe Lagarde (Union des démocrates et indépendants), président de l'UDI, Seine-Saint-Denis

  • 23h15

    Les personnalités politiques battues au 2e tour

    Selon les résultats connus à 22h, les personnalités politiques suivantes ont été battues:

     

    - Marisol Touraine (Parti socialiste), ancienne ministre des Affaires sociales et de la Santé, Indre-et-Loire

    - Najat Vallaud-Belkacem (Parti socialiste), ancienne ministre de l'Education, Rhône

    - Jean-Jacques Urvoas (Parti socialiste), ancien ministre de la Justice, Finistère

    - Christian Paul (Parti socialiste), chef de file des députés socialistes frondeurs, Nièvre

    - Myriam El Khomri (Parti socialiste), ancienne ministre du Travail, Paris

     

     

    - Catherine Vautrin (Les Républicains), vice-présidente de l'Assemblée nationale, Marne

    - Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains), candidate malheureuse à la primaire présidentielle, Paris

    - David Douillet (Les Républicains), champion olympique de judo, battu dans les Yvelines
     

     

     

    - Damien Philippot (Front national), spécialiste des sondages, frère de Florian Philippot, Aisne

    - Florian Philippot (Front national), vice-président du Front national, Moselle

    >> Sa réaction:

    Florian Philippot continuera à diversifier les actions d'opposition
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

     

  • 23h10

    Les six ministres candidats ont été élus

    Le porte-parole du gouvernement français Christophe Castaner a été élu dans les Alpes-de-Haute-Provence.

     

    Il en est de même dans le Finistère pour le ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, malgré le fait qu'il soit empêtré dans plusieurs affaires.

     

    Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a lui été réélu dans l'Eure.


    La ministre des Affaires européennes Marielle de Sarnez (MoDem) a été élue députée de la 11e circonscription de Paris.

     

    Mounir Mahjoubi, benjamin du gouvernement à 33 ans, a de son côté été élu dans la 16eme circonscription de Paris, traditionnellement à gauche. Le secrétaire d'Etat au numérique s'est imposé face à la candidate de La France insoumise, après l'élimination au premier tour du patron du PS Jean-Christophe Cambadélis.

     

    Seule des six ministres en lice en danger après le premier tour, Annick Girardin (Outre-mer) a été réélue sur le fil à Saint-Pierre et Miquelon.

  • 23h09

    Les opposants de Valls revendiquent aussi la victoire

    L'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls a annoncé avoir sauvé son siège dans sa circonscription de l'Essonne, mais sa victoire est contestée.

     

    "En tant que candidate, j'ai constaté des irrégularités sur certains bureaux, et notamment un", a assuré Farida Amrani (La France insoumise).

     

    "Aujourd'hui on ne reconnaît pas la victoire de l'ex-Premier ministre (...) On la revendique aussi et on annonce un recours dès demain", a-t-elle poursuivi.

  • 22h42

    Nicolas Dupont-Aignan réélu

    Le député sortant Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) sauve son fauteuil dans l'Essonne. Il remporte le second tour des législatives dans la 9 circonscription.

  • 22h30

    Le point dans le 22h30 de La Première

    Avec une majorité au Parlement, le président français Emmanuel Macron aura les coudées franches pour lancer ses réformes libérales-sociales.
    Audio de l'info - Publié le 18 juin 2017
     

  • 22h32

    Un représentant LREM pour les Français de Suisse

    Les Français de Suisse et du Liechtenstein ont élu le candidat de la République en Marche Joachim Son-Forget pour les représenter à l'Assemblée nationale, a annoncé la section suisse de LREM. A 21h00, Joachim Son-Forget a obtenu plus de 75% des voix dans 28 des 53 bureaux de vote.

     

    Agé de 34 ans, ce Français d'origine sud-coréenne, médecin radiologue au CHUV, était opposé à la députée sortante, la Zurichoise Claudine Schimd (LR). Il était déjà arrivé en tête du premier tour il y a deux semaines avec 63,55% des suffrages.

  • 22h24

    Manuel Valls réélu mais contesté dans l'Essonne

    L'ancien Premier ministre socialiste Manuel Valls a annoncé qu'il était réélu dans sa circonscription de l'Essonne. Il était au coude à coude avec la candidate de La France insoumise Farida Amrani.

    "Avec la prudence qui s'impose, ce soir, je suis élu, avec 50,3% des voix, et 139 voix d'avance", a-t-il dit.

     

    Ses opposants de La France insoumise ont immédiatement contesté ce résultat.

  • 22h17

    NKM s'incline face à un candidat LREM

    La députée LR Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate dans la 2e circonscription de Paris, s'est inclinée face au candidat de La République en marche Gilles Le Gendre.

     

  • 22h08

    Trois anciennes ministres PS battues

    L'ancienne ministre de l'Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a reconnu sa défaite face au candidat LREM Bruno Bannel à Villeurbanne.

     

    Dans la 18e circonscription de Paris, l'ancienne ministre du Travail Myriam El-Khomri a elle été battue par le candidat LR Pierre-Yves Bournazel.

     

    L'ex-ministre des Affaires sociales Marisol Touraine ne conservera pas non plus sa circonscription en Indre-et-Loire, où la candidate de l'Union des démocrates et indépendants Sophie Auconie l'emporte.

  • 21h53

    Angela Merkel félicite Emmanuel Macron

    La chancelière allemande Angela Merkel, par la voix de son porte-parole, a félicité le président français Emmanuel Macron pour sa "majorité parlementaire nette".

     

    Elle a également souhaité que "se poursuive la bonne coopération (entre Paris et Berlin) pour l'Allemagne, la France, l'Europe".

  • 21h30

    La République en marche perd dans la circonscription de Macron 

    Didier Fasquelle (LR) a été réélu dans la 4e circonscription du Pas-de-Calais, qui comprend Le Touquet, où vote Emmanuel Macron. Il bat ainsi le candidat de La République en marche, Thibaut Guilluy, indique Le Monde.

  • 21h06

    Edouard Philippe: "Les Français ont préféré l'espoir à la colère"

    "Les Français ont préféré l'espoir à la colère", a dit le Premier ministre Edouard Philippe.

    "L'abstention n'est jamais une bonne nouvelle pour la démocratie, le gouvernement l'interprète comme une obligation de réussir (...) nous devons être prêts à accueillir toutes les bonnes volontés", a-t-il souligné.

    Edouard Philippe dit prêter attention à l'abstention
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

  • 21h04

    Jean-Luc Mélenchon élu dans les Bouches-du-Rhône

    Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a été élu dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône.

     

    Il s'est également réjoui du fait que son mouvement dispose d'un groupe à l'Assemblée nationale. "Il faut passer de l'abstention à l'offensive", a-t-il lancé.

     

    Pour lui, le gouvernement n'a pas la légitimité pour mener le coup d'Etat social en préparation.

    Jean-Luc Mélenchon se réjouit que son mouvement dispose d'un groupe parlementaire
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

  • 20h51

    Deux députés nationalistes corses font leur entrée

    Pour la première fois, des députés nationalistes corses vont faire leur entrée à l'Assemblée nationale. Ils sont au moins deux à être élus sous l'étiquette Pè à Corsica, selon Le Monde: Jean-Félix Acquaviva et Michel Castellani en Haute-Corse.

  • 20h41

    Marine Le Pen: le FN est "la seule force de résistance"

    Elue dans sa circonscription du Pas-de-Calais, la présidente du Front national et candidate malheureuse à la présidentielle Marine Le Pen a déploré que son parti n'obtienne pas de groupe à l'Assemblée nationale.

     

    "Les idées du gouvernement Macron sont minoritaires dans le pays", a-t-elle assuré. Pour elle, le FN est "la seule force de résistance face à la dilution de la France".

    Elle s'est toutefois félicitée des résultats de son parti.

    Marine Le Pen se félicite des résultats du Front national
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017

  • 20h39

    L'abstention ne profiterait pas à La République en marche

    Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a estimé dimanche que les Français n'ont pas voulu donner un "chèque en blanc" à Emmanuel Macron lors des législatives.

     

    "Ils ont montré leur exigence, (...) ils n'ont pas voulu donner de blanc-seing", a dit le ministre chargé des Relations avec le Parlement, réélu député des Alpes-de-Haute-Provence, sur France 2.

     

    "On peut interpréter ça comme une responsabilité supplémentaire et ça permettra à Emmanuel Macron, à Edouard Philippe de ne jamais oublier qu'au fond il n'y a pas de victoire ce soir et que la vraie victoire ce sera dans cinq ans quand les choses auront vraiment changé", a-t-il ajouté.

     

  • 20h34

    Les Républicains doivent "se reconstruire", selon François Baroin

    Les Républicains disposent d'un groupe suffisamment important pour se faire entendre à l'Assemblée nationale mais devront entamer leur reconstruction, a jugé dimanche leur chef de file pour les législatives, François Baroin, à l'issue du second tour.

    François Baroin s'incline avec respect
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

    Selon les premières estimations, le principal parti de droite et ses alliés seront représentés par environ 130 députés.

     

  • 20h26

    François Ruffin élu

    Le journaliste et militant de gauche François Ruffin, qui se présentait sous la quadruple étiquette Parti communiste, La France insoumise, Europe écologie-Les Verts et Ensemble, annonce également son élection dans la Somme.


     

    >> Voir la vidéo de François Ruffin, célébré par ses partisans:

    François Ruffin, célébré par ses partisans
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

  • 20h10

    Jean-Christophe Cambadélis (PS) va démissionner

    Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis, lui-même sanctionné au premier tour des législatives, a annoncé sa démission.

     

    Il a reconnu dimanche une "déroute (...) sans appel" du PS. Pour lui, "la gauche doit tout changer, la forme comme le fond (...) Une direction collective doit se mettre en place".

    >> Voir en images, le discours du secrétaire du Parti socialiste, qui estime que la gauche "doit tout changer":

    Pour Jean-Christophe Cambadélis, la gauche "doit tout changer"
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

  • 20h07

    Marine Le Pen élue, Florian Philippot battu

    Le Front national annonce l'élection de sa présidente Marine Le Pen dans sa circonscription du Pas-de-Calais.

     

    Le Front national devrait compter huit députés dans la nouvelle Assemblées, selon les premiers résultats, dont Louis Aliot, vice-président du parti et compagnon de Marine Le Pen, qui était jusqu'à maintenant député au Parlement européen.

     

    Gilbert Collard a également été réélu dans sa circonscription du Gard, avec seulement 123 voix d'écart, selon la préfecture du Gard.

     

    En revanche, Florian Philippot, également vice-président du parti, a annoncé avoir été battu en Moselle par Christophe Arend (LREM).

  • 20h00

    La République en marche obtient la majorité absolue

    Selon les résultats publiés par Franceinfo, la République en marche, alliée au MODEM, raflerait 355 sièges.

    Les Républicains: 125

    Front national: 8

    Parti socialiste: 49

    La France insoumise/Parti communiste: 30

    Autres: 10

     

  • 19h47

    Entre 380 et 400 sièges pour La République en marche

    La République en marche s'achemine vers une large victoire au second tour des législatives.

     

    Le parti du président de la République Emmanuel Macron obtiendrait entre 380 et 400 sièges, selon les projections obtenues par le correspondant de la RTS à Paris, soit "un petit peu moins qu'attendu". Les premiers sondages avançaient en effet entre 400 et 470 sièges.

     

    Les Républicains obtiendraient eux 130 députés, le PS et La France insoumise respectivement entre 15 et 25 sièges. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon pourrait ainsi, "grâce à une alliance avec le Parti communiste, créer un groupe parlementaire".

     

    Le Front national obtiendrait entre 2 et 4 sièges.

  • 18h45

    Un record d'abstention se profile

    Certains bureaux de vote ont fermé à 18h00, et le nouveau visage de l'Assemblée nationale sera bientôt connu. Or, un record d'abstention se profile.

    >> Les précisions de notre correspondante à Paris Ariane Hasler dans Forum

    Qu'est-ce que la dissolution de l'assemblée nationale?
    Forum - Publié le 18 juin 2017
     

  • 17h30

    Participation en nette baisse

    Le taux de participation s'élevait à 35,33% en France métropolitaine à 17 heures, ce qui représente une baisse en très net recul par rapport au premier tour (40,75% à la même heure) et par rapport aux élections législatives de 2012, a communiqué le ministère de l'Intérieur.

     

     

    Selon une estimation de l'institut de sondage Ipsos, le taux d'abstention final devrait atteindre 57%, soit un taux historiquement haut.

     

    Même constat à l'institut Harris Interactive, qui a établi un tableau comparatif avec les années précédentes:

     

     

    >> En image, les habitants d'Evreux, en Normandie, se rendent aux urnes

    Les habitants d'Evreux votent pour le second tour des législatives
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

  • 16h50

    Une ministre réélue de justesse

    Le vote pour le second tour des législatives françaises a débuté samedi en Outre-Mer. Le scrutin a vu la ministre française des outre-mers Annick Girardin être réélue députée de Saint-Pierre et Miquelon de justesse avec 51,87% des voix. Elle pourra donc rester au gouvernement.

     

    Annick Girardin briguait un troisième mandat de députée sous l'étiquette PRG, mais soutenue par La République en Marche (LREM) du président Emmanuel Macron. Elle l'a emporté de 136 petites voix sur son rival Stéphane Lenormand (Archipel Demain).

     

    La ministre aurait dû quitter le gouvernement en cas d'échec. C'est la première des six ministres en lice à assurer son maintien au gouvernement.

  • 16h45

    Revers du FN et de la France insoumise

    L'extrême droite et la gauche radicale, qui se rêvaient chacune en chef de file de l'opposition, ne réussiraient pas à réitérer leurs bons scores à la présidentielle, selon les sondages.

     

    Défaite par Emmanuel Macron à la présidentielle, la cheffe du Front national Marine Le Pen est donnée favorite dans son fief nordiste d'Hénin-Beaumont, mais elle pourrait se retrouver quasiment la seule élue d'extrême droite.

     

    La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et le Parti communiste espèrent quant à eux obtenir un nombre de députés suffisant (15) pour constituer un groupe parlementaire.

  • 16h40

    Vers un "raz de marée" La République en marche

    Les premiers résultats ne seront connus qu'à partir de 20h00, mais selon les dernières projections des instituts de sondage, le parti du nouveau chef de l'Etat, allié au MoDem, pourrait obtenir de 400 à 470 sièges sur les 577 que compte l'Assemblée nationale. Ce serait l'une des majorités les plus importantes de la Ve République, née en 1958, ne laissant que des miettes aux autres partis.

     

    Face à la vague Macron, la droite ne peut espérer que 60 à 132 sièges, contre plus de 200 actuellement, selon les projections. Quant au Parti socialiste, qui contrôlait la moitié de l'Assemblée sortante, il ne pourra sans doute compter que sur quelques dizaines d'élus.

  • 16h35

    Les personnalités politiques ont voté

    Plusieurs personnalités politiques ont voté dans la matinée au second tour des législatives dans leurs fiefs respectifs.

    >> Retour en vidéo sur leur vote:

    Les votes de personnalites politiques au second tour des legislatives
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017

    Le président français Emmanuel Macron a voté vers 09h00 dans sa villégiature du Touquet (nord). Son épouse Brigitte n'était pas à ses côtés, contrairement aux scrutins précédents. Le chef de l'Etat s'est ensuite offert un long bain de foule.

    Le président français Emmanuel Macron a voté au Touquet
    L'actu en vidéo - Publié le 18 juin 2017
     

  • 16h30

    Faible participation

    Seuls 17,75% des 47 millions d'inscrits avaient voté à la mi-journée, soit nettement moins qu'au premier tour du 11 juin (19,24%) et qu'au second tour du scrutin de 2012 (21,41%).

     

    Le premier tour, le 11 juin, a été marqué par une abstention record de 51,3% et seuls quatre députés - sur un total de 577 - sont parvenus à recueillir suffisamment de voix pour être élus directement.

     

    Les bureaux de vote sont ouverts jusqu'à 18h00 et jusqu'à 20h00 dans les grandes villes.

    >> Le point dans le 12h30 sur RTS La Première:

     

    Les Français aux urnes pour le second tour des législatives.
    Le 12h30 - Publié le 18 juin 2017

  • 16h10

    Réformes libérales-sociales à portée de main

    Inconnu il y a encore trois ans, élu à 39 ans face à des poids-lourds de la politique, le plus jeune président qu'ait connu la France Emmanuel Macron se voit en passe de gagner son dernier pari: obtenir une large majorité à l'Assemblée nationale

     

    Cette majorité lui permettant de lancer ses réformes libérales-sociales. Avec trois priorités annoncées: moraliser la vie politique, réformer le droit du travail et renforcer l'arsenal de lutte contre le terrorisme.

  • 16h00

    Un paysage politique français qui se transforme

    La configuration du second tour des élections législatives en France illustre la profonde transformation du paysage politique français depuis 2012, et surtout l'ampleur de la vague La République en marche (LREM), le parti du président Emmanuel Macron.

     

    Quatre députés (deux candidats LREM, un UDI, un divers gauche) ont été élus dès le premier tour - ils étaient 36 dans ce cas il y a cinq ans - laissant 573 circonscriptions en ballottage.

     

    Parmi les 1147 candidats qui se sont qualifiés pour le second tour, près de 40% appartiennent à LREM, une formation qui n'a vu le jour qu'en avril 2016.

     

    Suivent un peu plus de 20% de Républicains et quelque 10% de membres du Front national (FN). Le MoDem, La France insoumise (LFI) et le PS représentent chacun près de 6% de tous les candidats en ballottage.

     

    >> Lire notre décryptage: Les chiffres-clés pour mieux comprendre le 2e tour des législatives françaises

    >> La carte des résultats du 1er tour:

    >>