Publié le 18 juin 2017

Une quatrième édition de la gay pride sous haute protection policière à Kiev

Les participants ont défilé à travers le centre de la capitale protégés par plus de 5000 policiers.
Les participants ont défilé à travers le centre de la capitale protégés par plus de 5000 policiers. [Keystone]
Plus de 2500 personnes ont participé dimanche à la "marche des fiertés" LGBT à Kiev sous haute protection policière, les forces de l'ordre redoutant des heurts avec des militants ultranationalistes.

Pour cette quatrième édition de la gay pride en Ukraine, les participants ont défilé à travers le centre de la capitale protégés par plus de 5000 policiers en gilets pare-balles et membres de la Garde nationale.

Une centaine d'ultranationalistes ont tenté de leur bloquer le passage. Six militants ont également tenté de forcer le cordon de sécurité, sans succès. Aucun des participants à la gay pride n'a été blessé, mais deux membres des forces de l'ordre ont subi de légères blessures, selon le chef de la police.

Histoire mouvementée

La première gay pride dans l'histoire de l'Ukraine indépendante a eu lieu en 2013, réunissant près de 100 personnes à Kiev. En 2014, la "marche de l'égalité", nom officiel du rassemblement, avait été annulée, la police ayant refusé d'en assurer la sécurité.

En 2015, la gay pride avait réuni une centaine de militants loin du centre-ville pendant une dizaine de minutes, avant de dégénérer en affrontement. En 2016, 700 personnes s'étaient réunies.

afp/lgr

Publié le 18 juin 2017