Modifié vendredi à 20:56

Les "Malta Files", nouvelle enquête journalistique sur un paradis fiscal

Treize journaux promettent de mettre à nu les pratiques fiscales maltaise.
Treize journaux promettent de mettre à nu les pratiques fiscales maltaise. [Darrin Zammit Lupi - Reuters]
Treize journaux européens, regroupés au sein d'un consortium, ont commencé à publier vendredi les "Malta Files", des documents confidentiels révélant les "coulisses de ce paradis fiscal méconnu".

Mediapart, partenaire de l'enquête, promet une "plongée dans les coulisses de ce paradis fiscal méconnu, qui préside jusqu'au 30 juin l'Union européenne", affirmant que la petite île de 430'000 habitants "prive les autres pays de 2 milliards d'euros de recettes fiscales par an".

Selon le journal d'investigation, l'enquête porte sur de "l'optimisation et de l'évasion fiscales, du blanchiment et de la corruption".

Parmi les sociétés immatriculées dans l'île, figureraient des sociétés "de grands chefs d'entreprise", et des filiales des multinationales telles que les groupes "Bouygues, Total, BASF, Ikea", des banques comme "Reyl et JP Morgan".

Publications sur deux semaines

Outre Mediapart, l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, et les journaux portugais Expresso, espagnol El Mundo, italien L'Espresso, belge Le Soir et danois Politiken, notamment, figurent parmi ces médias.

L'enquête a mobilisé 49 journalistes dans 16 pays pendant quatre mois. Les révélations promises paraîtront sur "deux semaines".

afp/mre

Publié vendredi à 20:14 - Modifié vendredi à 20:56

Immatriculation de yachts de grands patrons français

Dans une première enquête, Mediapart raconte que de grands patrons français auraient acquis des yachts et les auraient immatriculés à Malte afin de bénéficier d'une "fiscalité attractive", et de "charges sociales très basses qui réduisent le coût de l'équipage".