Modifié le 21 avril 2017

La candidature de Rohani validée en Iran, pas celle d'Ahmadinejad

Le président iranien Hassan Rohani.
Le président iranien Hassan Rohani. [Umit Bektas - ]
Le Conseil des gardiens de la Révolution a validé la candidature du président sortant, Hassan Rohani, à la présidentielle, mais a rejeté celle de l'ancien dirigeant Mahmoud Ahmadinejad, selon les médias officiels.

Considéré comme un dirigeant pragmatique modéré, capable de s'entendre avec l'Occident, Hassan Rohani avait triomphé avec une large majorité dès le premier tour en 2013.

Cette fois, il devrait avoir comme principal adversaire le conservateur Ibrahim Raisi, vu comme le favori de l'ayatollah Ali Khamenei, et voir sa gestion de l'économie durement critiquée par ses adversaires.

Six candidats

Outre les sujets économiques, Rohani et Raisi devraient s'opposer sur l'accord avec l'Occident sur le nucléaire, mis en valeur par le président sortant comme une réalisation historique de son mandat.

L'Iran a accepté de contenir son programme nucléaire, en échange de la levée de sanctions économiques. Les milieux radicaux iraniens perçoivent l'accord comme une forme de capitulation.

Quatre autres candidats ont été qualifiés pour le scrutin du 19 mai, dont le vice-président, Eshaq Jahangiri, et le maire de Téhéran, Mohammad Baqer Qalibaf.

reuters/fb

Publié le 21 avril 2017 - Modifié le 21 avril 2017