Modifié le 25 juillet 2016

La présidente du Parti démocrate va démissionner après la fuite d'e-mails

La présidente du parti démocrate américain, Debbie Wasserman Schultz, a annoncé dimanche qu'elle démissionnerait de son poste à la fin de la convention d'investiture d'Hillary Clinton.
La présidente du parti démocrate américain, Debbie Wasserman Schultz, a annoncé dimanche qu'elle démissionnerait de son poste à la fin de la convention d'investiture d'Hillary Clinton. [MARK WILSON - GETTY IMAGES NORTH AMERICA - AFP]
La présidente du Parti démocrate américain, Debbie Wasserman Schultz, a annoncé dimanche qu'elle démissionnerait de son poste à la fin de la convention d'investiture d'Hillary Clinton, qui commence lundi à Philadelphie.

La présidente du Comité national démocrate, Debbie Wasserman Schultz, a démissionné dimanche deux jours après la divulgation par Wikileaks de milliers de courriels qui ont semé le trouble au sein du Parti démocrate à la veille de la convention d'investiture de Hillary Clinton à Philadelphie.

>> Lire: Le Parti démocrate américain accusé de partialité durant les primaires

Ces e-mails échangés entre responsables du CND, l'instance dirigeante du parti, semblent confirmer les accusations de Bernie Sanders selon lesquelles le CND avait une préférence pour Hillary Clinton et a cherché à saborder la campagne du sénateur du Vermont.

Bernie Sanders a réclamé sa démission

Bernie Sanders, représentant l'aile gauche du parti, a de nouveau réclamé dimanche la démission de Debbie Wasserman Schultz.

"Nous avons préparé une grande convention rassemblée et j'espère que l'équipe du CND, qui a travaillé si dur pour en arriver là, aura le soutien de tous les démocrates", a déclaré la présidente démissionnaire dans un communiqué.

La convention ouvrira lundi et s'étendra sur quatre jours.

reuters/ptur

Publié le 24 juillet 2016 - Modifié le 25 juillet 2016