Modifié le 15 juin 2016

L'UE publie ses critères pour définir les "perturbateurs endocriniens"

L’UE doit se prononcer sur les perturbateurs endocriniens
L’UE doit se prononcer sur les perturbateurs endocriniens 19h30 / 2 min. / le 15 juin 2016
La Commission européenne a publié mercredi ses propositions très attendues pour permettre de définir, et donc encadrer, les substances chimiques nocives appelées "perturbateurs endocriniens".

Selon les critères définis par Bruxelles, qui se fondent sur ceux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), un perturbateur endocrinien est une substance qui a des effets indésirables sur la santé humaine et qui agit sur le système hormonal, et dont le lien entre les deux est prouvé.

Ces substances chimiques nocives sont présentes dans de nombreux produits de la vie courante.

Identifier pour interdire

L'établissement de ces critères va permettre à l'UE de progresser dans l'application de sa réglementation sur les pesticides et les biocides, c'est-à-dire les herbicides et fongicides, mais aussi par exemple les produits de protection pour le bois ou le cuir, ou les désinfectants pour les mains.

Les substances nocives identifiées sur la base de ces critères seront interdites, sauf en cas d'exposition négligeable dans le cas des pesticides.

>> Les explications de Natalie Bougeard:

Interdiction des perturbateurs endocriniens: les explications de Natalie Bougeard
19h30 - Publié le 15 juin 2016
 

ats/rens

Publié le 15 juin 2016 - Modifié le 15 juin 2016