Modifié le 13 juin 2016

Le groupe Etat islamique revendique la tuerie d'Orlando qui a fait 50 morts

Etats-Unis: 50 personnes ont perdu la vie dans un club fréquenté par des homosexuels à Orlando
Etats-Unis: 50 personnes ont perdu la vie dans un club fréquenté par des homosexuels à Orlando 19h30 / 2 min. / le 12 juin 2016
L'agence de presse du groupe Etat islamique, Amak, a annoncé dimanche que le groupe fondamentaliste sunnite était responsable de la tuerie qui a fait 50 morts et 53 blessés dans une discothèque gay de Floride.

"L'attaque armée qui a visé une discothèque gay dans la ville d'Orlando de l'Etat américain de Floride qui a fait au moins 50 morts et 50 blessés a été menée par un combattant de l'Etat islamique", a déclaré Amak peu après la condamnation par le président américain Barack Obama d'"un acte de terreur et de haine".

>Lire: "Nous n'allons pas céder à la peur", déclare Obama après la tuerie d'Orlando

L'auteur de la fusillade a été identifié comme étant un citoyen américain d'origine afghane, né en 1986. D'après la NBC, citant dimanche des sources policières, le suspect aurait prêté allégeance au groupe djihadiste Etat islamique dans un appel passé aux services d'urgence américains 911.

Prudence sur l'allégeance à l'EI

Trois responsables américains proches de l'enquête ont toutefois relevé qu'aucun élément ne permettait en l'état d'établir un lien direct entre cette tuerie et une organisation islamiste.

"(Il n'y a) aucune preuve pour l'instant d'une planification ou d'une connexion avec l'EI. D'après ce que nous savons pour l'instant, son premier contact direct a été un serment d'allégeance qu'il a effectué durant le massacre", a souligné un responsable de l'antiterrorisme américain.

L'une des théories privilégiées consiste à considérer que le suspect avait été d'une manière ou d'une autre inspiré par les djihadistes de l'EI, ont appuyé deux sources proches de l'enquête. Et d'après les premiers éléments de l'enquête, les motivations de l'assaillant relèvent d'un mélange de "haine" et de considérations religieuses.

"Acte de terrorisme"

La fusillade a été qualifiée d'"acte de terrorisme" par le FBI et l'assaillant a été abattu. Il avait a été interrogé à deux reprises par la police fédérale mais sans suite, a indiqué un responsable du FBI dimanche. "Le FBI a eu connaissance de son existence quand il a fait des remarques à ses collègues laissant penser à d'éventuels liens avec des terroristes"

Le bilan a été annoncé par le maire Buddy Dyer, qui a indiqué que les forces de sécurité avaient pu accéder à la totalité du périmètre. Un précédent bilan faisait état d'une vingtaine de morts. Cette tuerie serait la pire de l'histoire moderne des Etats-Unis.

 

Un week-end, deux fusillades

La fusillade a éclaté vers 2h dans la nuit de samedi à dimanche dans le club "Pulse", une discothèque gay d'Orlando. Sur Facebook, le night-club a écrit: "Sortez tous et courez!". Un policier a été touché lors de l'intervention mais sauvé par son gilet pare-balles.

L'homme lourdement armé a d'abord pris des otages vers 02H00 dimanche avant d'être tué trois heures plus tard dans un échange de tirs avec les forces d'élite (SWAT).

C'est la deuxième fois ce week-end que la ville d'Orlando est le théâtre d'une fusillade. Vendredi soir, la jeune chanteuse américaine Christina Grimmie a été abattue après un concert à quelques kilomètres du Pulse.

vtom/vkiss/jvia

>> Voir les explications de Pierre Gobet à Washington:

Etats-Unis - Fusillade à Orlando: le point avec Pierre Gobet à Washington (1-2)
19h30 - Publié le 12 juin 2016

Etats-Unis - Fusillade à Orlando: le point avec Pierre Gobet à Washington (2-2)
19h30 - Publié le 12 juin 2016
 

Publié le 12 juin 2016 - Modifié le 13 juin 2016

La pire tuerie de masse des Etats-Unis

Le massacre du club Pulse est le pire des l'histoire moderne des Etats-Unis.

1. Club Pulse, Orlando, Floride, 2016, 50 morts
2. Ecole de Bath, Michigan, 1927, 43 morts
3. Virginia Tech, Blacksburg, Virginie, 2007, 32 morts
4. Ecole primaire de Sandy Hook, Newtown, Connecticut, 2012, 27 morts
5. Cafeteria Luby's, Killeen, Texas, 1991, 23 morts
6. McDonald's de San Ysidro, San Diego, Californie, 1984, 21 morts
7. Université du Texas, Austin, Texas, 1966, 16 morts
8. San Bernardino, Californie, 2015, 14 morts
9. Poste d'Edmond, Oklahoma, 1986, 14 morts
10. Lycée de Columbine, Colorado, 1999, 13 morts

Un homme arrêté en marge de la Gay Pride

Les autorités de Los Angeles essayaient dimanche de déterminer les motivations d'un homme arrêté tout près de Los Angeles avec un arsenal dans sa voiture. Celui-ci prévoyait d'aller à la Gay Pride ce même jour.

La cheffe de la police de Santa Monica avait initialement indiqué sur Twitter que le jeune homme avait déclaré pendant son interpellation vouloir "causer des dégâts" pendant la marche des Fiertés, qui s'est déroulée à Hollywood. Le suspect a été arrêté à l'aube dans cette localité jouxtant Los Angeles.

Des représentants de la police ont toutefois précisé ultérieurement qu'ils étaient encore en train de tenter d'élucider les intentions de James Howell, âgé de 20 ans. Il aurait juste indiqué aux forces de l'ordre avoir l'intention d'assister à la Gay Pride sans avoir formulé l'intention de commettre une attaque.