Publié le 23 février 2016 - Modifié le 23 février 2016

Plus de 110'000 migrants sont arrivés en Europe via la Méditerranée en 2016

La plupart des migrants tentent de passer par la Grèce.
La plupart des migrants tentent de passer par la Grèce. [Giorgos Moutafis - Reuters]
Selon l'Organisation internationale pour les migrants (OIM), plus de 110'000 migrants et réfugiés sont arrivés depuis janvier en Europe en traversant la mer Méditerranée.

Au total, 102'547 migrants sont passés par la Grèce et 7507 par l'Italie, selon les derniers chiffres publiés par l'OIM.

"Nous avons atteint ce chiffre en deux mois", alors qu'en 2015 c'est seulement au début de l'été que la barre des 100'000 avait été dépassée, a souligné un porte-parole de l'organisation, Itayi Viriri. Au total, plus d'un million de migrants ont traversé la Mediterranée l'an dernier.

Le périple des migrants n'est pas sans danger: plus de 410 personnes sont mortes ou sont portées disparues depuis janvier, selon l'OIM (environ 3700 en 2015).

Immense majorité de réfugiés

L'écrasante majorité de ceux qui arrivent sont des réfugiés, d'après le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), qui a aussi estimé que la "fermeture croissante" des passages aux réfugiés et migrants sur la route balkanique risquait de créer un "chaos" en Europe.

44% de ceux qui sont entrés en Grèce cette année sont Syriens, 29% Afghans, 17% Irakiens, 4% Iraniens et 3% Pakistanais.

afp/ther

Sondage du HCR

Les migrants qui débarquent sur les côtes italiennes proviennent pour la plupart d'Afrique (Nigeria, Gambie, Guinée, Sénégal, Maroc...), selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR).

Le HCR a par ailleurs publié mardi un sondage effectué parmi 400 Syriens et Afghans arrivés sur les îles grecques durant les deux dernières semaines de janvier.

Selon ce sondage, 94% des Syriens interrogés disaient avoir fui le conflit et les violences dans leur pays.

71% des Afghans interrogés ont donné la même réponse.