Publié le 28 janvier 2016 - Modifié le 28 janvier 2016

Il y a 30 ans, la désintégration de la navette Challenger

Challenger
Il y a 30 ans, la désintégration de Challenger L'actu en vidéo / 1 min. / le 27 janvier 2016
Il est 17h38 le 28 janvier 1986. La navette Challenger décolle de cap Canaveral avec sept personnes à bord. Septante-trois secondes plus tard, le réservoir externe se désintègre... et Challenger termine sa course dans l'océan.

L'enquête a montré que l'accident est dû à la défaillance du joint d'un propulseur, endommagé par le froid qui avait sévi le soir précédent le lancement en Floride. Suite à une réaction en chaîne, le réservoir externe de Challenger se désintègre.

Pas d'explosion

Contrairement à ce que l'on pourrait croire, la navette elle-même n'explose pas. L'habitacle, plus résistant que le véhicule de lancement, continue sur sa lancée, avant de commencer sa chute. Deux minutes 45 plus tard, l'habitacle de Challenger percute l'océan.

Les astronautes étaient vraisemblablement encore en vie après la séparation de la navette. Ils ont été tués dans la dépressurisation de l'habitacle ou dans l'impact avec l'océan.

L'équipage de Challenger, avec l'enseignante Christa McAuliffe (à l'arrière, deuxième depuis la gauche).
L'équipage de Challenger, avec l'enseignante Christa McAuliffe (à l'arrière, deuxième depuis la gauche). [Nasa]
 

A la suite de ce drame, les vols de navette ont été suspendus durant plus de deux ans et la NASA a profondément revu son fonctionnement.

L'accident de Challenger est l'un des plus marquants de la conquête spatiale américaine, avec celui de Columbia en 2003.

cer

Une enseignante civile à bord

Ce jour-là, Challenger transportait six astronautes ainsi qu'une civile, Christa McAuliffe, une institutrice qui avait été choisie pour donner un cours depuis l'espace.

De très nombreux enfants américains ont suivi l'accident en direct à la télévision en raison de la présence de cette enseignante.

Hommages à la Nasa

La Nasa rend jeudi hommage aux astronautes tués il y a trente ans, une occasion de rappeler son objectif d'atteindre Mars.

Des dépôts de gerbe sont prévus au cimetière national d'Arlington, en Virginie, et au centre spatial Kennedy, en Floride.

"L'exploration spatiale est l'un des efforts les plus difficiles que nous entreprenons, et d'Apollo 1 à Challenger et Columbia, des Américains courageux ont fait le sacrifice ultime dans notre quête pour repousser les limites et explorer de nouvelles frontières", a écrit le président Barack Obama dans un communiqué.

"Pourtant, malgré les dangers, nous continuons de chercher les étoiles", a-t-il ajouté. "Des nouveaux partenariats avec l'industrie privée au développement d'inventions révolutionnaires que les Américains emporteront dans le système solaire et un jour sur Mars, nous continuerons notre voyage exploratoire."