Modifié le 15 janvier 2016

Tariq Ramadan: "Il n'y a pas de violence légitime. Il y a une résistance légitime"

Tariq Ramadan.
Tariq Ramadan, islamologue, écrivain L'Invité de la rédaction / 15 min. / le 05 janvier 2016
Pour Tariq Ramadan, islamologue et professeur à l'Université d'Oxford, les actes de terreur comme les attentats de novembre à Paris se distinguent fondamentalement de la résistance armée en Palestine.

"Il n’y a pas de violence légitime, il y a une résistance légitime. Autant la résistance palestinienne est juste, autant les moyens utilisés doivent être éthiques. Quand vous avez des militaires qui sont en territoires occupés, quand ils vous empêchent par des murs de pouvoir vivre, la résistance est légitime", a affirmé dans le Journal du matin Tariq Ramadan.

L'islamologue, qui publie un nouveau livre intitulé "Le génie de l'islam", insiste sur le fait que les moyens de cette résistance ne doivent "pas cibler les civils ou les innocents".

"Un acte criminel"

Tariq Ramadan fait une différence fondamentale entre la "résistance à une oppression" et les actes de terreur pure comme les attentats de Paris, ou plus récemment celui d'Istanbul.

"Pour moi, c'est un acte criminel. L’attentat d’Istanbul a eu lieu à côté d’une mosquée (la Mosquée Bleue, ndlr) dont on sait qu’elle est le centre de toutes les visites pour son esthétique, pour ce qu’elle a représenté au moment du règne de Soliman le Magnifique. Si l’on regarde cela avec la double perspective, celui qui s’est fait exploser sur la place trahit ce qu’il affirme vouloir défendre", insiste encore l'islamologue.

kg

Publié le 15 janvier 2016 - Modifié le 15 janvier 2016