Modifié le 27 février 2015

L'Unesco dénonce un "nettoyage culturel" à Mossoul en Irak

Taureau ailé détruit selon la vidéo de propagande postée par le groupe Etat islamique.
Taureau ailé détruit selon la vidéo de propagande postée par le groupe Etat islamique. [ - Keystone]
L'Unesco a envoyé une lettre à la Cour pénale internationale à La Haye après la destruction par le groupe Etat islamique d'oeuvres d'art à Mossoul en Irak, a annoncé vendredi l'organisme onusien.

L'organisation dénonce "un nettoyage culturel", "une destruction délibérée du patrimoine qui vise les identités des différentes communautés qui vivent en Irak".

>> Lire aussi: Les djihadistes de l'EI détruisent des antiquités du musée de Mossoul

"On attend qu'il y ait une réaction de la Cour pénale internationale, c'est très important parce que ça va mobiliser une grande partie de la communauté internationale", a annoncé vendredi la directrice générale de l'Unesco.

Stratégie de terreur

"Cette tragédie est loin d'être seulement un enjeu culturel. C'est un enjeu de sécurité majeur. Il s'agit d'une stratégie de terreur pour déstabiliser et manipuler la population et assurer la domination du groupe djihadiste, a expliqué la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova.

Le groupe EI a mis en ligne jeudi une vidéo montrant des militants en train de faire tomber des statues de leur socle et de les détruire à coups de masse.

>> La réaction de l'anthropologue irakien Hosham Dawod:

L'organisation Etat islamique a démoli à coups de masse ou de marteau-piqueur des statues et des sculptures.
Le Journal du matin - Publié le 27 février 2015

afp/mo

Publié le 27 février 2015 - Modifié le 27 février 2015