Modifié le 25 février 2015

Philippe Val: "Je me demande comment Charlie Hebdo va survivre"

Philippe Val: "Je me demande comment Charlie Hebdo va survivre"
Philippe Val: "Je me demande comment Charlie Hebdo va survivre" L'actu en vidéo / 3 min. / le 25 février 2015
L'ancien patron de Charlie Hebdo, Philippe Val, qui avait le premier décidé la parution des caricatures de Mahomet en 2006, exprime ses doutes sur la survie du magazine français.

"J'ai peur pour eux", déclare Philippe Val dans un entretien à la RTS, à propos de ses anciens collègues de Charlie Hebdo. "Je me demande comment un titre qui est devenu tellement symbolique, mondialement symbolique,  peut survivre journalistiquement à un enfermement dans un symbole."

Evoquant la surveillance policière omniprésente autour de Charlie Hebdo, il s'inquiète de la possibilité réelle de faire survivre la rédaction: "Est-ce qu'on peut travailler librement, faire des reportages, écrire, se balader dans la rue, avoir des rapports humains normaux, pour se nourrir, quand on est sous une telle menace?"

"Les terroristes ont gagné"

Questionné sur la peur de nouveaux attentats et sur l'autocensure de nombreux médias, Philippe Val se montre pessimiste. Est-ce que les terroristes ont gagné? "Je vais essayer de dire quelque chose qui est difficile à dire pour moi, mais je crois que oui. On a perdu une bataille. Déjà mon confrère du Jyllands-Posten n'a pas publié la couverture de Charlie (...) parce que les conditions de sécurité ne sont pas réunies. Donc on a perdu cette bataille. C'est très grave."

>> Ecouter le sujet sur le retour en kiosques de Charlie Hebdo:

Le nouveau Charlie Hebdo sorti mercredi.
Le 12h30 - Publié le 25 février 2015
 

Darius Rochebin

Publié le 25 février 2015 - Modifié le 25 février 2015

Vincent L'Epée: "Mon dessin aurait été publié avant les attentats de Paris"

Le dessinateur neuchâtelois Vincent L'Epée regrette d'avoir dû modifier une caricature de Mahomet pour être publié dans "Edito", un magazine destiné aux journalistes, comme l'a révélé récemment La Liberté.

Cette "censure" est venue de l'éditeur du bimensuel. Le caricaturiste de L'Express, L'Impartial et du Journal du Jura explique à la RTS qu'il a été surpris par la décision de l'éditeur du magazine et s'interroge sur la peur provoquée par les attentats de Paris.

Succès du nouveau Charlie Hebdo en Suisse romande

Le nouveau numéro de Charlie Hebdo, sorti mercredi matin dans les kiosques, a bien décollé en Suisse romande, selon Naville Presse. En France, il s'écoulait plus doucement que le numéro des "survivants" publié immédiatement après l'attaque du 7 janvier. Le journal a été tiré cette fois à 2,5 millions d'exemplaires.

Selon les relevés d'une douzaine de points de vente Naville en Suisse romande, entre 15 % et 20 % des exemplaires distribués avaient déjà trouvé preneurs mercredi à la mi-journée.