Modifié le 09 septembre 2014

Une "police de la charia" crée des remous en Allemagne

Photo figurant sur la page Facebook de la "police de la charia" en Allemagne.
Photo figurant sur la page Facebook de la "police de la charia" en Allemagne. [Facebook - ]
Une patrouille se nommant "la police de la charia" fait beaucoup parler d'elle en Allemagne après son action dans les rues de Wuppertal pour faire appliquer la loi islamique aux musulmans.

Vêtus d'une veste orange fluorescente sur laquelle est inscrite "police de la charia", une patrouille de cinq musulmans radicaux se promènent le week-end devant les bars ou les discothèques de Wuppertal, dans le nord-ouest de l’Allemagne, pour tenter de faire appliquer ses règles religieuses: pas d’alcool, pas de drogue, pas de jeux d'argent, pas de musique.

Révélée samedi dernier par le Bild, ce groupe a fait couler beaucoup d'encre, puisque toute la presse allemande ne parlait que d'elle lundi.

"La charia ne sera pas tolérée"

De leur côté, les ministres Thomas de Maizière (Intérieur) et Heiko Maas (Justice) ont immédiatement occupé le terrain en affirmant que la charia ne serait pas tolérée sur le sol allemand.

Les musulmans d’Allemagne ont également dénoncé cette opération organisées par les cinq salafistes. A noter que ces derniers avaient déjà fait parler d’eux en distribuant le Coran dans les rues de plusieurs grandes villes d’Allemagne.

Blandine Milcent/hend

Publié le 09 septembre 2014 - Modifié le 09 septembre 2014

La ville de Wuppertal