Publié le 20 août 2014 - Modifié le 21 août 2014

Le FBI juge authentique la vidéo du meurtre de James Foley

Une photo datée de 2011 montre James Foley en Libye.
Une photo datée de 2011 montre James Foley en Libye. [Jonathan Pedneault - ]
Selon le site GlobalPost, le FBI a indiqué à la famille de James Foley qu'il juge "authentique" la vidéo postée par l'Etat islamique montrant la décapitation du journaliste américain.

La police fédérale américaine estime que la vidéo montrant l'assassinat du journaliste américain James Foley par l'Etat islamique (EI) est authentique, selon GlobalPost, le site internet pour lequel il travaillait.

"Le FBI a indiqué mercredi matin à la famille Foley qu'il estime que la vidéo est authentique. Le FBI poursuit une procédure plus longue d'authentification officielle", a indiqué GlobalPost sur son site internet.

Peu après, la porte-parole du Conseil de sécurité nationale à la Maison Blanche a elle aussi qualifié la vidéo d'authentique.

James Foley avait été enlevé en 2012

L'EI, un groupe de djihadistes extrémistes qui veut instaurer un califat en Irak et en Syrie, a affirmé mardi avoir décapité le journaliste américain James Foley et menacé d'en tuer un autre en représailles aux frappes aériennes américaines en Irak.

Dans une vidéo diffusée sur internet, l'EI montre un homme masqué et habillé de noir qui coupe la gorge de James Foley. Celui-ci avait été enlevé par des hommes armés en novembre 2012 en Syrie.

>> Lire aussi: Le meurtre présumé d'un journaliste américain en Irak indigne l'Europe

afp/ptur

YouTube et Twitter embarrassés par la vidéo

Alors que des extraits vidéo de la décapitation de James Foley proliféraient sur le web, la plateforme YouTube a expliqué mercredi avoir pour politique de ne bloquer que des vidéos signalées par les internautes, au cas par cas.

Elle a refusé de commenter précisément le cas de la vidéo de l'exécution de James Foley.

Twitter a de son côté décidé de suspendre tous les comptes des utilisateurs qui relayent les images.

Un bourreau "probablement" britannique

Il apparait "de plus en plus probable" que le bourreau apparaissant sur la vidéo soit un Britannique, a indiqué mercredi soir le Premier ministre David Cameron.

Il n'a pour l'heure toujours pas été identifié.

Pour Obama, l'Etat islamique "n'a pas sa place au XXIe siècle"

Barack Obama a jugé mercredi qu'un groupe comme l'Etat islamique (EI) n'avait "pas sa place au XXIe siècle".

"L'EI ne parle au nom d'aucune religion. Aucune religion ne dit de massacrer des innocents. Leur idéologie est creuse", a poursuivi le président, appelant à une mobilisation pour éviter que ce "cancer" ne se répande.

Il a précisé avoir parlé à la famille de James Foley après une exécution qui "choque la conscience du monde entier". Menaçant, il a conclu que "quand des Américains sont visés quelque part, nous faisons ce qui est nécessaire pour que justice soit faite".

Deux ex-otages français co-détenus de James Foley

Les journalistes français Didier François et Nicolas Hénin ont révélé mercredi qu'ils avaient été retenus en otage en Syrie au côté du journaliste américain James Foley.

"C'était un garçon extraordinaire (...), un compagnon de détention extrêmement agréable, très solide", a confié Didier François sur Europe 1.

"C'est un garçon d'une très grande bravoure (...), qui n'a pas eu de chance", a pour sa part déclaré Nicolas Hénin à L'Express, indiquant que James Foley avait été "plus maltraité" que les autres otages.