Modifié le 21 août 2014

Le HCR a entamé un pont aérien au Kurdistan irakien

Un camp de réfugiés yazidis à Dohuk, au Kurdistan.
Un camp de réfugiés yazidis à Dohuk, au Kurdistan. [Gail Orenstein - NurPhoto]
Une opération logistique massive a débuté mercredi dans le nord de l'Irak pour venir en aide aux déplacés, tandis que Washington organise la riposte face aux attaques de l'Etat islamique.

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a démarré mercredi une opération humanitaire d'envergure pour aider les centaines de milliers de personnes déplacées dans le nord de l'Irak, en majorité des Yazidis et des chrétiens.

Un premier Boeing 747 venu d'Amman, en Jordanie, et transportant 3300 tentes, 20'000 couvertures en plastique, 18'500 kits d'ustensiles de cuisine et 16'500 jerricans a atterri à Erbil, la capitale de la région autonome du Kurdistan.

Plus de 2400 tonnes d'aide

Trois autres avions sont attendus jusqu'à samedi, chacun transportant 100 tonnes d'aide. L'approvisionnement sera aussi acheminé par convois routiers, grâce à 175 camions venant de Turquie, de Jordanie et Iran, qui transporteront des tentes, des couvertures, des bâches en plastique et des ustensiles domestiques.

Le HCR espère ainsi faire parvenir 2410 tonnes d'aide dans la région d'ici début septembre. Selon le HCR, le Kurdistan abrite désormais 600'000 déplacés irakiens, dont 200'000 ont fui la région de Sinjar (nord-ouest).

>> La carte de l'avancée des djihadistes de l'Etat islamique:

 

ats/ptur

Publié le 20 août 2014 - Modifié le 21 août 2014

Les Etats-Unis organisent la riposte en Irak

Le Pentagone envisage d'envoyer "un peu moins de 300" soldats américains supplémentaires en Irak à la demande du département d'Etat, a indiqué mercredi un haut responsable américain sous couvert d'anonymat.

Ces renforts porteraient à environ 1150 le nombre de militaires américains présents dans le pays. Interrogée à ce propos, une porte-parole de la diplomatie américaine a dit ne pas être au courant.

Par ailleurs, le Centcom a annoncé mercredi que les forces américaines avaient procédé à 14 frappes aériennes contre l'Etat islamique dans le nord de l'Irak en 24 heures.

Selon le commandement militaire américain, les bombardements se sont concentrés aux alentours du barrage de Mossoul et ont permis de détruire des véhicules et des engins explosifs.

Berlin va armer les Kurdes

Le gouvernement allemand est "prêt" à livrer "le plus rapidement possible" des armes aux Kurdes d'Irak, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

La ministre de la Défense, Ursula von der Leyen a, elle, évoqué "la rapidité à couper le souffle et l'incroyable brutalité" des islamistes qui ont provoqué "une catastrophe humanitaire" et qui "doivent être stoppés".

Cette annonce intervient après de longues hésitations du gouvernement allemand, peu soutenu par son peuple: trois Allemands sur quatre sont opposés à tout envoi d'armes.