Publié le 24 janvier 2014 - Modifié le 24 janvier 2014

Pour Laurent Fabius, Bachar al-Assad doit être jugé

Laurent Fabius n'apire pas à redevenir premier ministre
Laurent Fabius n'aspire pas à redevenir premier ministre [RTS]
Dans un entretien à la RTS accordé en marge du WEF à Davos, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius a défendu vendredi la nécessité de juger le dirigeant syrien Bachar al-Assad.

"Il ne peut pas y avoir d'impunité" pour Bachar al-Assad, estime le ministre des Affaires étrangères français Laurent Fabius dans un entretien accordé à la RTS en marge du Forum économique mondial (WEF) de Davos (GR).

Evoquant la situation en Syrie et les négociations de paix Genève 2, il affirme de plus que le président syrien a favorisé les djihadistes islamistes pour décrédibiliser l’opposition.

Pour Laurent Fabius Bachar al-Assad ne doit pas avoir d'impunité
L'actu en vidéo - Publié le 24 janvier 2014

Pas candidat à Matignon

Evoquant son propre avenir politique, le ministre réfute tout intérêt pour le poste de Premier ministre. "On ne se baigne jamais deux fois dans la même rivière", répond-il, faisant référence à son mandat comme chef du gouvernement sous Mitterrand.

Capture d’écran 2014 01 24 à 19.07.18
L'actu en vidéo - Publié le 24 janvier 2014

Le climat, enjeu pour la crédibilité politique

Concernant les enjeux politiques mondiaux, Laurent Fabius juge que la question climatique doit être au coeur des préoccupations des dirigeants. Ceux-ci doivent, selon lui, agir dans ce domaine pour "regagner de la crédibilité" en "s’intéressant à l’humanité".

Laurent Fabius sur l'Iran et la question climatique
L'actu en vidéo - Publié le 24 janvier 2014

tyf