Modifié le 26 décembre 2013

L'année 2013 enregistre un nombre record de déplacés, selon le HCR

Mardi 3 septembre: camp de réfugiés syriens près de la ville de Cilvegozu, à la frontière turque.
Les Syriens comptent plus de 2,3 millions de réfugiés, comme dans ce camp près de la ville de Cilvegozu, à la frontière turque. [AP Photo/Gregorio Borgia - ]
Avec 1,5 million de réfugiés supplémentaires au premier semestre, contre 1,1 million pour tout 2012, 2013 affiche un nombre record de déplacés, selon le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés.

L'année 2013 a été le théâtre d'un niveau de déplacement de population sans précédent, a affirmé vendredi à Genève le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). L'agence a enregistré une forte hausse du nombre de réfugiés et de déplacés.

Pour le seul premier semestre de l'année, quelque 5,9 millions de personnes ont été forcées de fuir leurs maisons, contre 7,6 millions pour toute l'année 2012.

11,1 millions de réfugiés dans le monde

Pendant les six premiers mois de l'année, le HCR a recensé 1,5 million de réfugiés supplémentaires, contre 1,1 million pour toute l'année 2012. Quatre millions de déplacés internes s'y sont ajoutés et 450'000 demandes d'asile ont été déposées.

Le nombre de réfugiés total a atteint 11,1 millions à la mi-2013 et le nombre de déplacés internes relevant de la compétence du HCR a passé de 17,7 millions à la fin 2012 à 20,8 millions à la mi-2013.

ats/vkiss

Publié le 20 décembre 2013 - Modifié le 26 décembre 2013

Afghanistan et Syrie les plus touchés

L'Afghanistan reste le pays à l'origine du plus grand nombre de réfugiés (2,6 millions), devant la Syrie (2,3 millions). Le rapport portant sur toute l'année 2013 sera publié en juin 2014.