Modifié le 02 septembre 2013

Pour Mikhaïl Gorbatchev, "intervenir en Syrie sera une erreur plus grande qu'en Irak"

Le prix Nobel de la Paix et ancien président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev a vivement critiqué la volonté de Barack Obama d'intervenir militairement en Syrie, lors d'un entretien à la RTS. Il a estimé qu'une telle intervention serait une erreur "encore plus grave" que la guerre d'Irak et fustigé l'attitude américaine de vouloir se poser en "défenseur du monde".
Mikhaïl Gorbatchev condamne vivement la volonté du président américain d'intervenir en Syrie 12h45 / 1 min. / le 02 septembre 2013
Le prix Nobel de la Paix et ancien président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev a vivement critiqué la volonté de Barack Obama d'intervenir militairement en Syrie, lors d'un entretien à la RTS.

Dans un entretien à la RTS, Mikhaïl Gorbatchev, prix Nobel de la Paix et ancien président de l'URSS, a critiqué l'attitude du président américain face à la situation en Syrie, déclarant qu'il ne s'attendait "pas à cela de sa part".

"Au moment de son élection, je pensais qu'on pourrait travailler avec lui", a notamment regretté Mikhaïl Gorbatchev en critiquant la volonté américaine d'intervenir militairement en Syrie.

"Plus grave que l'Irak"

Il estime qu'une telle intervention sera une erreur "encore plus grave" que la guerre d'Irak et fustige l'attitude américaine de vouloir se poser en "défenseur du monde".

Mikhaïl Gorbatchev était présent à Genève, accompagné notamment de Lech Walesa, dans le cadre du 20e anniversaire de Green Cross International, dont il est le fondateur.

Darius Rochebin/vkiss

Publié le 02 septembre 2013 - Modifié le 02 septembre 2013