Modifié le 15 juin 2013

Le pape tient un discours ambigu face à des parlementaires français

Le pape François recevait samedi pour la première fois une délégation parlementaire depuis qu'il a été élu le 13 mars.
Le pape François recevait samedi pour la première fois une délégation parlementaire depuis qu'il a été élu le 13 mars. [ - ]
Alors qu'il recevait des élus français samedi au Vatican, le pape François les a invités à "amender et même abroger" les lois contraires à leur conscience.

Le pape François a invité samedi un groupe de parlementaires français à "amender et même abroger" les lois contraires à leur conscience. Une exhortation générale qui, selon eux, pourrait s'appliquer à différents thèmes éthiques, du mariage homosexuel à l'euthanasie.

Les propos du pontife surviennent après l'adoption par en France d'une loi autorisant le mariage entre personnes de même sexe et leur donnant la possibilité d'adopter des enfants, qui a profondément clivé la société.

Allusion

Le pape a en outre paru rendre hommage à la mobilisation de centaines de milliers de Français opposés au "mariage pour tous": "on peut se féliciter, a-t-il dit, que la société française redécouvre des propositions faites par l'Eglise qui offrent une certaine vision de la personne et de sa dignité en vue du bien commun".

afp/jgal

Publié le 15 juin 2013 - Modifié le 15 juin 2013