Mise à jour le 19 février 2013

Nestlé retire des plats contenant du cheval dans quatre pays européens

) Nestlé n'est pas épargné par le scandale européen de la viande de cheval.
Nestlé n'est pas épargné par le scandale européen de la viande de cheval. [LAURENT GILLIERON - Keystone]
Nestlé annonce qu'il retire de la vente deux plats de pâtes à base de boeuf en Espagne et en Italie et des lasagnes bolognaise en France et au Portugal, contenant des traces de viande de cheval.

Le numéro 1 mondial de l'agro-alimentaire Nestlé, touché à son tour par le scandale européen de la viande de cheval, annonce qu'il retire immédiatement  de la vente en Espagne et en Italie des plats de pâtes présentés comme cuisinés au boeuf, vendus sous l'appellation Buitoni Beef Ravioli et Beef Tortellini.

La branche portugaise de Nestlé a également annoncé que des lasagnes à la sauce bolognaise contenant des traces de viande de cheval, vendues à destination du marché de la restauration, seront retirées en France et au Portugal. Ce produit est vendu en France sous la marque Davigel et sont le premier produit contenant des traces d'ADN de cheval trouvé au Portugal dans des produits "pur boeuf".

"Un seul lot a été affecté", a affirmé Antonio Carvalho, porte-parole de Nestlé au Portugal, sans toutefois pouvoir préciser la quantité de produits qui sera retirée ou le nombre de clients ayant acquis des lasagnes de ce lot.

Toute l'Europe touchée

Le géant allemand de la distribution Lidl annonce de son côté avoir retiré des plats contenant de la viande de cheval en Suède, en Finlande, au Danemark et en Belgique.

C'est la première fois que de la viande de cheval étiquetée comme boeuf est détectée en Finlande depuis que l'affaire a éclaté en Europe il y a un mois. La Suède avait déjà vu le retrait de produits de diverses marques, dont des lasagnes Findus, contenant aussi du cheval.

Une dizaine de pays (Royaume-Uni, France, Autriche, Norvège, Danemark, Pays-Bas, Allemagne, Suisse et Suède) avaient jusqu'à présent rapporté la présence de viande de cheval dans des plats préparés qui étaient étiquetés pur boeuf, après la révélation du scandale au Royaume-Uni et en Irlande il y a un mois.

Avec l'Espagne, l'Italie et la Belgique, tous les grands pays européens sont désormais touchés par le scandale.

afp/pym