Mise à jour le 15 février 2013

Rapts de civils et combats dans le nord de la Syrie

) Les combats se concentrent sur Alep, dans le nord de la Syrie, et notamment autour de l'aéroport.
Les combats se concentrent sur Alep, dans le nord de la Syrie, et notamment autour de l'aéroport. [Aleppo Media Center AMC - Keystone]
Plus 100 civils ont été enlevés jeudi dans la région d'Idleb (nord-ouest), rapporte vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les combats armés se concentrent eux sur la ville d'Alep.

Jeudi soir, des groupes armés pro-régime ont enlevé près de 70 hommes et femmes qui se dirigeaient à bord de quatre mini-bus vers la ville d'Idleb, indique l'OSDH, précisant que l'incident a eu lieu près d'un barrage des forces gouvernementales. Selon ce dernier, il s'agirait de "rapts à caractère confessionnel".

Les ravisseurs sont originaires des villages d'al-Foua et Kafraya, tandis que les personnes kidnappées viennent notamment de Saraqeb, de Sarmine et de Bennech, selon l'OSDH. Il s'agit respectivement de localités chiites et sunnites.

Quelques heures auparavant, dans la même région, un groupe armé avait enlevé au moins 40 civils, en majorité des femmes et des enfants.

Combats autour de l'aéroport d'Alep

Toujours selon l'OSDH, des combats intermittents se déroulaient entre armée syrienne et rebelles vendredi autour des aéroports d'Alep (nord), enjeu majeur de la guerre dans cette région du nord.

Les troupes régulières "ont pilonné ce matin les environs de l'aéroport international d'Alep et l'aéroport militaire d'al-Naïrab, et les rebelles ont riposté en tirant des roquettes fabriquées localement", a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abel Rahmane.

Selon lui, "le régime prépare une vaste opération pour reprendre le contrôle de la base 80, en charge de la sécurité des deux aéroports", tombée mercredi aux mains des rebelles après des combats qui ont fait au moins 150 morts des deux côtés.

agences/gchi

Encore 40'000 personnes déplacées

Environ 40'000 personnes supplémentaires ont été déplacées ces derniers jours par les combats dans le nord-est de la Syrie, près de la frontière irakienne, a affirmé vendredi le Programme alimentaire mondial (PAM).

L'agence de l'ONU déclare par ailleurs avoir a fait parvenir 62 tonnes d'aide pour 10'000 personnes dans ces région, à la demande du Croissant-Rouge syrien.

Le PAM a décidé d'étendre ses opérations en Syrie à un total de 2,5 millions de bénéficiaires par mois, au lieu de 1,5 million jusqu'ici.

La région d'Idleb, en Syrie