Mise à jour le 16 février 2013

Une pluie de météorites fait plus de 1200 blessés en Russie

Meteorite Oural Russie

Meteorite Oural Russie [DR]

Les débris d'une météorite qui s'est désintégrée vendredi matin au-dessus de l'Oural, en Russie ont provoqué de violentes explosions qui ont fait plus de 1200 blessés.

Une pluie de météorites causée par la destruction d'un météorite au-dessus de la région russe de l'Oural, accompagnée de violentes explosions, a soufflé les fenêtres dans plusieurs localités, semé la panique et blessé plus de 1200 personnes, ont rapporté les autorités et les agences, citant des témoins.

"Un météorite s'est désintégré au-dessus de l'Oural, brûlant partiellement dans les couches basses de l'atmosphère. Des fragments du météorite ont atteint la Terre et sont tombés dans des zones peu habitées de la région de Tcheliabinsk", a indiqué l'antenne locale du ministère russe des Situations d'urgence dans un communiqué.

Selon la même source, l'onde de choc a soufflé les vitres "des étages supérieurs des immeubles".  "Le nombre de victimes augmente au fur et à mesure", a indiqué l'antenne locale du ministère de l'Intérieur, cité par Interfax. On compterait plus d'un millier de blessés, selon un dernier bilan.

Traumatismes, coupures et contusions

"A 11H00 (6h en Suisse), nous avons de nombreux appels pour des traumatismes, des coupures et des contusions", ont indiqué les autorités locales citées par Interfax L'onde de choc a soufflé des vitres dans le centre de Tcheliabinsk et un mur s'est effondré dans une usine, selon un employé cité par Interfax, qui fait état de trois ou quatre blessés sans gravité.

Le ministère des Situations d'urgence a indiqué avoir mobilisé 20'000 hommes, placés en état d'alerte, et trois avions ou hélicoptères pour inspecter les territoires. "Il n'y a pas d'évacuation de la population, le niveau de radioactivité est dans la norme. Nous vous demandons instamment de ne pas céder à la panique", a indiqué l'antenne locale du ministère sur son site.

Le phénomène a également été observé au Kazakhstan.

agences/vkiss

Une météorite de 10 tonnes

Selon un spécialiste russe, Sergueï Smirnov, cité par la télévision publique russe Rossia 24, la météorite pesait "des dizaines de tonnes". L'agence Ria Novosti a cité une source militaire indiquant qu'il s'était désintégré à 5000 mètres au-dessus de l'Oural.

L'Académie des sciences russe a de son côté estimé que la météorite faisait quelques mètres de diamètre, pesait environ 10 tonnes, et s'était désintégrée à une altitude de 30 à 50 kilomètres.

Un bilan humain inédit

Le bilan humain de cette pluie de météorites est sans précédent dans l'histoire, a affirmé Robert Massey, directeur adjoint de la Royal Astronomical Society britannique.

"C'est très, très rare d'avoir des victimes humaines", a assuré l'expert. La plupart du temps, les petits débris spatiaux se consument avant de toucher la Terre lorsqu'ils entrent dans l'atmosphère mais, très rarement, des objets plus gros résistent à la friction de l'atmosphère et explosent dans ses couches basses, provoquant une forte onde de choc.