Modifié le 05 novembre 2012

Dernière journée de campagne présidentielle aux Etats-Unis

Clinton
L'ancien président Bill Clinton en campagne pour Barack Obama, dimanche soir à Raleigh, en Caroline du Nord. [TED RICHARDSON - ]
Ce lundi est le dernier jour de la campagne électorale avant l'élection présidentielle aux Etats-Unis. Mitt Romney et Barack Obama tentent de convaincre les indécis sur le terrain, alors que les sondages donnent une très légère avance au président sortant. Tous les regards sont tournés vers les "swing states", ces Etats décisifs.

Le président sortant Barack Obama et son rival républicain Mitt Romney tiennent leurs dernières réunions électorales, notamment en Ohio, où les deux candidats vont se croiser dans la capitale Columbus.

Par ailleurs, Barack Obama se rend dans le Wisconsin et l'Iowa alors que Mitt Romney fait le grand écart entre la Floride, la Virginie et le New Hampshire.

 Légère avance d'Obama dans les sondages

D'après un dernier sondage NBC/Wall Street Journal publié dimanche, Barack Obama l'emporterait avec 48% des intentions de vote contre 47% pour Mitt Romney, avec une marge d'erreur de 2,55 points.

Et selon le dernier sondage national de Pew Research Center, le président sortant aurait même trois points d'avance sur le candidat républicain, avec 48% contre 45%, signe que la stratégie de Barack Obama face à la tempête Sandy a été la bonne (marge d'erreur de 2,2 points).

Globalement les sondages donnent depuis plusieurs semaines les deux hommes au coude à coude, comme jamais dans l'histoire récente du pays. Dans les Etats pivots, en particulier dans l'Iowa, le Wisconsin et l'Ohio, Barack Obama aurait un léger avantage, sachant qu'aucun candidat républicain n'a remporté l'élection sans l'Ohio.

L'effet Sandy

Le rush final survient une semaine après le passage de la super-tempête Sandy qui a dévasté la côte est des États-Unis. Cela a offert au président sortant l'opportunité de se placer en commandant en chef des opérations et lui a permis d'apporter la preuve qu'il était capable de dépasser le combat bipartisan en travaillant de concert avec les autorités fédérales républicaines, notamment le gouverneur du New Jersey, Chris Christie.

L'économie a été un sujet central de la campagne. Les derniers chiffres du chômage publiés avant le scrutin de mardi ont révélé la création de 171 000 emplois et le retour à l'emploi d'un demi-million d'Américains. Mais le taux de chômage reste toujours plus important qu'avant l'arrivée de Barack Obama à la présidence, avec 7,9 pour cent.

ap/pym

Publié le 04 novembre 2012 - Modifié le 05 novembre 2012

L'ambassadeur américain en Suisse pronostique la victoire de Barack Obama

L'ambassadeur des Etats-Unis en Suisse, le démocrate Donald S. Beyer, s'attend à une victoire de Barack Obama. Selon lui, le président sortant "va empocher près de 300 grands électeurs et assurer sa réélection".

D.S. Beyer est convaincu que le taux de participation ne sera pas plus bas qu'il y a quatre ans. "Il se situera à nouveau aux alentours de 56%".

Lors de la première campagne présidentielle d'Obama en 2008, Donald S. Beyer s'est révelé être un soutien actif du parti démocrate. Il a récolté environ 1,5 million de dollars (1,4 million de francs) en faveur de l'actuel président.

Polémique en Floride autour de difficultés rencontrées pour le vote anticipé

Le Parti démocrate de Floride a déposé une plainte fédérale dimanche, pour dénoncer les conditions d'organisation du vote anticipé.

Il y a un an, le gouverneur républicain de l'Etat, Rick Scott, avait fait adopter une loi réduisant de 14 à 8 le nombre de jours ouverts au scrutin anticipé.

Dimanche, les électeurs du comté de Miami-Dade ont appris qu'ils pourraient encore voter dimanche, alors que la procédure de vote par anticipation devait initialement prendre fin samedi. Mais une heure à peine après l'ouverture du bureau, ce dernier a fermé ses portes, officiellement en raison de l'impossibilité de faire voter tous les gens qui s'étaient déplacés.

Cette décision a entraîné la fureur des quelque 200 personnes qui patientaient encore à l'extérieur, selon le Miami Herald.

La plainte déposée par le Parti démocrate demande à la justice de contraindre à l'organisation de ce vote anticipé non seulement le comté de Miami-Dade, mais aussi ceux de Palm Beach et Broward.